Direction l’ile de la Réunion pour aller faire cousette avec Cindy

Métropolitaine, Cindy, 28 ans, est orthophoniste libérale sur ce petit joyau de l’Océan Indien qu’est L’île de La Réunion depuis 3 ans maintenant. Elle a également une deuxième activité : elle crée, imagine, dessine et invente des propres jeux orthophoniques depuis 1 an et demi. Elle a ouvert une page sur Facebook qu’elle a baptisée Allons faire cousette où elle poste la plupart de ses cousettes que ce soient des vêtements ou des accessoires.

« J’adore particulièrement les loisirs créatifs. Je me suis lancée dans la couture il y a maintenant à peine deux ans avec quelques conseils de ma sœur. Je n’ai jamais pris de cours et me suis formée toute seule (tuto sur internet, video YouTube, livres de cousette). Pour moi la couture doit se transmettre ! J’ai découvert une vraie passion (totalement addictive je l’avoue). Mon placard déborde et je ne cesse de me dire que j’aimerais que cette passion occupe un peu plus de place dans ma vie (une seconde activité?). Je couds chaque soir et chaque week-end, j’ai toujours un projet en tête. »

Un challenge pour son mariage

Elle s’est mariée à l’île Maurice, 75 personnes venues de métropole, de La Réunion et d’ailleurs sont venues célébrer son mariage sur la plage au bord du lagon. Ne se sentant pas à la hauteur pour dessiner et créer la robe de sa vie, Cindy a voulu garder un beau souvenir de ces beaux moments. Elle s’est donc lancée un défi fou : créer 7 robes et 7 noeuds papillons assortis pour son homme qu’ils porteront les 7 soirs qu’ils passeront à l’île Maurice entre amis et en famille. « Je voulais vraiment faire et créer quelque chose de mes propres mains pour vivre ces moments uniques. Ajoutons à cela le noeud papillon de mon papa (une fierté) et celui de beau papa et de mon beau frère. Un vrai challenge qui touche à sa fin puisque nous sommes à 20 jours du mariage. »
« La couture est une passion qui est devenue très envahissante et addictive. J’ai donc quelque peu envahi une pièce de la maison qui était une chambre d’amis au départ. Nous avons rénové une table et j’ai petit à petit construit un petit atelier. Nous faisons actuellement construire une belle maison. Dès le dessin des plans, j’ai donc imaginé mon futur atelier cousette avec un bel espace atelier et une belle vue sur la mer rien que pour moi ! Verdict dans quelques mois. Nous aurons la maison en octobre ! »
 allons faire cousette

Une passion pour s’évader

Cindy coud depuis à peine deux ans. Et c’est sa sœur qui l’a initiée au point droit seulement. « Je n’avais jamais touché une machine avant. Je vis sur une île où tout le monde a tendance à se rendre dans les mêmes enseignes pour s’habiller. L’île n’est pas si grande ! On a vite fait le tour. J’en avais donc marre de porter la même chose que tout le monde ou de payer des vêtements un peu plus originaux à des prix fous. Le prix des tissus est nettement moins coûteux ici sans compter l’île Maurice où les prix sont totalement dérisoires par rapport à la métropole avec des qualités souvent dingues. Je me fais donc plaisir et les placards débordent de centaines de mètres de tissus (mais chutttt !!!) »
« J’aime la couture pour son côté créatif : assembler, imaginer pour créer quelque chose d’unique rien qu’à vous.
Et la fierté de le porter et d’entendre de la maman d’un petit patient ou une patiente elle-même vous dire : où avez-vous acheté cette jolie robe ? »
En fait Cindy aime la couture car c’est une activité qui la pose littéralement et l’apaise. Elle ne pense à rien d’autres et elle en a souvent grandement besoin le soir en rentrant du travail ou le week-end. « Je crois que créer est quelque chose de vital pour moi et d’indispensable. C’est un moteur pour moi au niveau personnel comme au niveau professionnel. La couture aura aussi été pour moi une belle découverte et un bel échappatoire après un grave accident qui a failli m’envoyer tout droit dans un fauteuil roulant (fracture de la colonne vertébrale). Elle m’a permis de m’évader et de créer alors que je ne pouvais plus faire grand chose. Ma machine aura été une vraie copine durant la convalescence après deux lourdes opérations chirurgicale. Même debout je cousais. Je reprends tout doucement le sport mais je ne couds pas moins pour autant. C’est un signe non ! »

Des créations dans l’air du temps

Elle crée donc des vêtements qui, elle le pense, sont dans l’air du temps avec toujours une petite touche personnelle, une pointe d’originalité, sa petite patte à elle. « Enfin j’essaie ! Je crée essentiellement des robes, des petites jupes et des hauts, des accessoires ou des cadeaux pour les copines et les premiers enfants des copines ! Et oui, il fait chaud toute l’année sur mon joli petit caillou. Nous avons  la chance de vivre sur une belle île où le soleil nous accompagne toute l’année ! Je travaille beaucoup les cotons. J’aime beaucoup le rendu du crêpe et son tombé que je travaille de plus en plus en ce moment. J’adore la broderie anglaise également et le viscose. »

« Je flâne beaucoup sur Pinterest pour trouver des sources d’inspiration. J’aime aussi beaucoup me balader dans des petites boutiques de vêtements qui proposent différentes marques de vêtements afin de m’inspirer des tendances actuelles. Pas toujours facile de suivre les tendances en vivant de l’autre côté de l’Equateur ! »

Cindy a ramené quelques livres de couture de métropole et elle a commandé ou acheté beaucoup de patrons en pdf. « Je commence également à patronner un peu… enfin j’essaie ! Je suis littéralement incapable de suivre un patron au pied de la lettre il faut toujours que j’ajoute ma touche personnelle sinon je m’ennuie. J’avoue que je ne connaissais pas votre site mais j’ai l’un des livres que vous proposez. J’ai acheté dernièrement le dernier livre Grain de couture d’Ivanne. J’aime beaucoup ses patrons que j’ai cousus en une dizaine d’exemplaires, alors, quand j’ai vu le livre, j’ai forcément sauté dessus. »

allons faire cousette

Allons maintenant faire cousette avec Cindy !

separator

voir sa page facebook

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *