Découvrez l’univers de Marimerveille

       Annie, 51 ans, vit à Paris bien entourée de grands et petits enfants. Elle s’épanouit au quotidien en créant dans l’éclectisme sans jamais oublier le fil du merveilleux : part de rêve et âme d’enfant, ses moteurs créatifs. « Créer est une bouffée d’oxygène et une aventure. Apprivoiser les techniques qu’offrent les loisirs créatifs seulement pour se les réapproprier, les revisiter, les détourner tel est mon leitmotiv. » Grâce à sa boutique en ligne « Marimerveille, Rives bohèmes » créée en Mai 2011, Annie a fait de ses passions, son métier. C’est là, principalement qu’elle lance ses nouvelles collections 100 % fait main, packaging conçu et réalisé aussi par ses soins. 
        « Je propose plusieurs milliers d’épingles de collection façonnées et peintes à la main. Chaque épingle en argile auto durcissante est une pièce unique). » 
 
 Elle propose également des créations autour de différents supports et techniques : bijoux textiles, badges, papeterie, petits cadeaux rétro bohèmes, articles pour cabinet de curiosités peints à la main, transferts pour tissus, collections saisonni&egraveres; et festives etc. Et pour répondre à la demande d’une clientèle créative, elle élargit sa gamme en proposant régulièrement des petites fournitures notamment en mercerie fantaisie. 
 
 Blogueuse depuis 2005, son dernier blog Marimerveille ((né en 2009) est sans nul doute le plus proche de ses passions. Outre les présentations de ses créations et nouvelles collections destinées à la vente, elle offre en cadeau ses tutos, partage de bonnes adresses, publie des reportages sur les salons créatifs, propose ses coups de coeur, présente les tendances qu’elle repère, etc. 
 
 Dès l’âge de 13 ans au collège, Annie a appris la couture. « Je suis revenue à la couture des années plus tard lorsque j’ai souhaité créer en associant des tissus chinés, des chutes, des bouts de riens pour les sublimer. J’en ai même fait un livre en 2011 « Trésors chinés » (LTA). L’art du bout de tissus me plait davantage que celui des grands ouvrages. La couture est pour moi, au même titre que d’autres techniques en art du fil, un outil ponctuel qui intervient dans une des étapes d’un projet créatif.  »  
 
        « Quand on aime créer, on s’enrichit dans la diversité. On s’enrichit dans l’éclectisme aussi ! » 
 
 Pour Annie, les bijoux sont un support d’exploration. « Quand on aime créer c’est à l’infini. Ils correspondent à une de mes nouveautés de l’été 2013 et de cet automne. J’en avais réalisés également pour mon livre et pour le plaisir de créer. Les bijoux ne sont pas la principale voie que je suis, ils s’intègrent dans un plus large panel créatif. » 
 
 Annie s’intéresse à tout : Patchwork, broderie, appliqué, piquetage en laine cardée, transfert, teinture textile, peinture sur porcelaine, peinture tous supports, feuille d’or, carterie, papier mâché, mosaïque, modelage en miniature, argile auto durcissante, pâte polymère, petits bricolages (fil de fer, bois etc.), collages artistiques, graphisme, dessin, illustration, aquarelle etc. « Voilà quelques uns de mes champs d’exploration, la liste n’est pas exhaustive. Il m’en reste tant à découvrir ! » 
 
        « Une pièce de mon appartement est désormais le lieu où j’exerce mon activité. » 
 
 Dans une pièce de son appartement sont réunis bureau, tables de travail, machine à coudre, stocks de tissus, de livres, de fournitures, matériel plus ou moins encombrant, murs d’inspiration. Son style évolue au fil des saisons, il dépend aussi de la thématique créative et de l’esprit qui l’anime à ce moment-là. « J’aime coudre du merveilleux, l’univers des contes, l’illustration , raconter une histoire dans de petites dimensions (carnets couture & carnets textiles). J’aime aussi réaliser des petites choses rétro-bohèmes ou de charme. Le style c’est celui de « marimerveille » c’est-à-dire à un moment donné, je me suis émerveillée sur un tissu, un fil DMC à effet, un motif, une couleur, un thème. Je puise dans les petits bonheurs de mon enfance l’univers des contes, la nature, le Muséum d’Histoire Naturelle à Paris, les vitrines des belles enseignes parisiennes, les différentes époques telles le XVIIIe, le XIXe, 1900 et ses cartes rétros, l’esprit des années 1930, celui des années 50/60″.  
 
 Bonne découverte de l’univers de Marimerveille !        

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *