Découvrez les créations en tricot et couture de The Banyan Tree

Tricoteuse dans l’âme et amatrice de couture, Lili, a créé son premier blog pour lui permettre de partager ses aventures tricotesques depuis ses débuts. On y retrouve aussi un peu de couture qui la passionne tout autant ainsi que de la teinture et quelques récits de voyages. « J’ai depuis quelques mois mis en ligne un deuxième blog accompagné d’une boutique qui propose des patrons de tricot. Ce blog est centré sur l’éthique que nous pouvons avoir vis à vis de nos hobbies. »

The banyan tree blog couture


« Je tricote depuis 4 ans, et coud depuis 3 ans. C’est surtout l’envie d’arrêter d’acheter dans les magasins et produire ma garde robe moi-même qui m’a aidé à pousser la porte du fait-main. »

Pour Lili une fois qu’on met le pied dans le monde du fait-main (diy), on réalise tout ce qu’il est possible de faire sans avoir à exploiter quelqu’un à l’autre bout du monde ou d’utiliser des matières issues de la pétrochimie. « Le fait d’avoir des vêtements sur mesure est un bonus, pour ma part c’est une démarche qui s’est peu à peu tournée sur l’environnement et mon impact que je veux réduire au strict minimum. »

Nood hiver en tricot

« J’ai un espace que je partage avec mon mari, qui nous sert de bureau et d’atelier de couture. »

Chez elle, Lili s’est organisé un coin couture, un long plan de travail sous une fenêtre qui lui permet d’avoir une planche de découpe pour ses tissus, sa machine à coudre et une jeannette. « Je suis bien lotie comparé à la plupart des couturières parisiennes qui manquent d’espace ! En ce qui concerne le tricot, j’ai envahi une méridienne qui me sert de zone de détente, avec de nombreuses boîtes faciles d’accès qui contiennent tout mon matériel. »

Pull over de banyan tree


« Je crée du basique car je veux porter ce que je fais ! »

Au départ, Lili ne cousait que des jolies choses sans réfléchir aux couleurs, matières ou coupes, elle s’en mord les doigts aujourd’hui en regardant ses premières cousettes prendre la poussière sur leur cintre ! « Aujourd’hui, tout est plus réfléchi, je ne fais que des pièces qui sont portables au quotidien, quitte à ce que ce soit passe partout. Je tire beaucoup plus de satisfaction à porter un gilet noir toutes les semaines qu’une robe originale cousue pour une seule occasion. »

En ce qui concerne le tricot, Lili aime beaucoup l’alpaga. « Il existe aujourd’hui des petits élevages français qui facilitent la traçabilité des matières premières et la transparence en ce qui concerne la teinture. J’aime découvrir de nouvelles matières, je me tourne de plus en plus vers le naturel, j’ai récemment entendu parler de laine à base d’algue qu’il me tarde de découvrir. »

Pour s’inspirer elle observe les gens dans la rue, à la recherche du petit détail qui va attirer son attention. « Je scrute aussi les tendances sur pinterest. Mais j’aime surtout m’inspirer de la nature en ce qui concerne les couleurs, les courbes… »

Evidemment Lili connait les livres Creapassions.com et sans hésiter elle cite les livres d’Yvanne Soufflet qu’elle a eu l’occasion d’avoir entre les mains. « Je n’ai pas feuilleté la réédition pour enfants mais je pense craquer d’ici peu, des que j’aurais le temps de me remettre derrière ma machine à coudre ! »

Bonne découverte de l’univers créatif de The Banyan Tree !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *