Découvrez la cabane de créations d’Edwige…
4 décembre, 2010 par
Découvrez la cabane de créations d’Edwige…
Emmanuelle Prot

Edwige, 33 ans, maman d’une tribu de 4 enfants (de 3 à 11 ans), plus connue sur la blogosphère sous le pseudo de Mavada, d’où son blog la petite cabane de Mavada. Dans la vie Edwige est aide soignante. Depuis toujours, elle aime les loisirs créatifs. Enfant, elle réalisait des broches en papier fou pour ses copines. « Je faisais des bijoux en perles, du cartonnage. J’ai toujours aimé me mettre dans un petit coin et rêver, créer, toujours dans le but de faire plaisir. J’ai touché une machine à coudre pour le première fois avec ma maman (qui confectionnait des vêtements) vers l’âge de 11 ans puis je n’y ai plus retouché. J’ai eu une enfance très heureuse pleine d’amour. »

La couture est quelque chose de très positif dans sa vie

 

La couture la renvoie à des moments de partage et de complicité avec sa maman. « C’est pour cette raison que j’ai eu envie de me payer une machine à coudre il y a deux ans, suite à son décès. Mais les jumeaux me prenant tout mon temps, je ne l’ai ressorti que depuis un an. Je n’ai jamais pris de cours de couture, j’ai appris seule sur le tas. L’idée de confectionner des vêtements ou des doudous pour mes enfants me plaisait bien. Alors je me suis lancée. J’ai cousu, décousu, recousu, râlé (!) recousu… Mais comme je ne baisse pas les bras comme ça, je me suis accrochée et puis l’envie et le plaisir étaient là. »

 

Elle aime l’idée que ses enfants ont quelque chose d’unique, cousu par leur maman

 

Selon Edwige, c’estest très valorisant de voir ses enfants prendre un doudou en le serrant dans ses bras et en disant. « C’est MA maman qui l’a fait et c’est pour Moi ! » « Ma puce est très fière d’exhiber à ses copines les cousettes de sa maman. Elle fait des envieuses et me dit qu’elle a de la chance, elle est là ma passion. Mon inspiration ce sont mes enfants et les enfants de mon entourage que j’aime gâter. »

 

 

Epicurienne, gourmande, elle aime la rondeur, la couleur, d’où son adoration pour les petits pois, ce qui pétille, tout ce qui renvoie au plaisir de l’enfance. « J’aime ce petit plus qui fait toute la différence et j’aime apporter ma petite touche personnelle. Je pense toujours un patron, je le visualise et j’aime l’arranger à ma sauce. Je n’ai jamais peur de me tromper. »

 

Coudre lui procure un plaisir infini du coup elle est capable d’y passer des soirées entières

 

Sur sa machine, Edwige peut y passer toute la nuit. « Je couds le soir parce que j’ai besoin d’être disponible pour mon ouvrage. Je n’aime pas être interrompue pour un oui ou un non. Je suis quelqu’un d’entier et de passionnée. J’aime être à fond dans ce que je fais et dans l’instant où je le fais. Le soir les enfants sont couchés et puis c’est le matin que je montre mes réalisations aux enfants. Ils ont l’esprit critique et surtout ils sont

 

justes. Ils me disent si ça ne va pas ou au contraire s’ils adorent ! »

 

 

Elle n’a pas d’espace ammenagé. Elle coud dans son salon sur la grande table. Dingue de tissus, elle un petit faible pour les tissus américains, la popeline, le velours milleraie et le liberty,  mais ce qu’elle préfère ce sont les tissus à pois. « J’achète au coup de cœur, pas d’achat raisonnable, c’est compulsif et je stocke. Je les commande principalement sur le net ou bien dans n’importe quel magasin de tissus. Niveau mercerie, j’adore les rubans, les colorés, avec des messages, les fermoirs originaux, tout ce qui sort des sentiers battus. C’est le petit plus qui peut faire la différence selon moi. J’aime les tissus bien associés, une faute de goût peut faire virer un ouvrage en fiasco, je prends du temps à choisir mes tissus. »

 

 

Côté lecture, Edwige connait les livres Créapassions. « J’ai celui de Laëtitia Ghéno dont je m’inspire

 

beaucoup, (son monde aurait pu être le mien), et celui de Sophie de Luzan aussi ».

 

Bonne découverte,

Découvrez la cabane de créations d’Edwige…
Emmanuelle Prot
4 décembre, 2010
Partager ce poste
Archiver