Découvrez la couture pour les brutes !
6 novembre, 2013 par
Découvrez la couture pour les brutes !
Emmanuelle Prot

       Marie-Pierre, alias Mapie du blog « Couture brutale », ou « La couture pour les brutes », 32 ans, une Judith de 4 ans, a un travail à mi-temps en tant qu’assistante à la coordination (« ça en jette hein ! en fait c’est une belle appellation pour dire… secrétaire ! ») dans un réseau de santé en addictologie. Et son blog est donc un blog de couture comme son nom l’indique, mais uniquement pour les brutes. « Non en fait je couds à la main (sans machine à coudre quoi !), je repasse et j’ai des techniques de barbares, d’où la brute ! » 
        « J’aime les couleurs, les imprimés, les imprimés colorés (surtout de créateurs américains !), le babycord, je colle du passepoil partout où je peux… et j’aime surtout coudre pour les enfants, pour ma fille en particulier, et un peu pour moi des fois… et j’adore faire des swaps et recevoir des surprises d’autres couturières ! » 
 
 Fin février 2012, elle a cousu son premier truc, comme ça, sans réfléchir. Sa fille désirait de tout son coeur un porte bébé pour porter ses poupées et doudous.  » Comme je le faisais avec elle dans notre fidèle manduca, alors je me suis dit « la pauv’ gosse, tu vas pas la laisser comme ça, en plus t’es pour le portage ergonomique alors tu vas lui faire un mei-tai, c’est juste un ensemble de rectangles cousus ensemble, rien de sorcier quoi ! Si tu ne le fais pas, tu le regretteras toute ta vie. Alors j’ai découpé dans un vieux (mais beau) pyjama des formes comme celles des vraies mei-tai, en essayant que ça soit proportionné à ma fille et ses petits protégés. Et j’ai trouvé le résultat (de loin !) pas si mal que ça ! Et en plus il était utilisable par ma fille ! » 
 
 Face à cette « réussite », Marie-Pierre s’est dit qu’elle pouvait retenter le coup. Elle a alors cherché des patrons et tutos sur internet de trucs qui lui semblaient faisables à la main. « J’ai fait plein plein plein de petites marionnettes d’après le patron de Petit Citron, des fringues trop moches dans un premier temps (patrons Entrez les artistes et magazine Burda), mais malgré la mocheté de ce que je faisais, je voyais bien que c’était de moins en moins moche, et j’étais étonnée qu’en fait on puisse coudre des pièces un peu sérieuses à la main. » 
 
 Marie-Pierre a donc commencé à prendre tout ça un peu plus au sérieux, et de fil en aiguille elle a fini par faire des trucs dont elle était satisfaite. « Je me prenais même parfois des compliments d’autrui… et quel plaisir de pouvoir choisir ses modèles, ses tissus, de faire des associations folles (parfois un peu trop…). Et j’ai plus pu m’arrêter, je sais pas si je vais continuer de progresser, mais mes points sont un peu plus maîtriser au niveau longueur et régularité. Là où ça pêche parfois, c’est l’absence de repassage, certains trucs comme les poches passepoilées nécessitent qu’on viseline une partie du tissu, et moi je « peux » pas le faire, donc mes poches passepoilées s’effilochent lentement mais sûrement… De même, je ne surfile pas mes marges, je crante aux ciseaux cranteurs, mais jusqu’ici mes coutures tiennent le coup alors ça me va ! Bon je crois que finalement j’ai un problème avec la technologie, les machines : j’aurais fait une excellente femme préhistorique ! » 
        « Mon matériel est rangé dans le placard du bureau, je transfère mes patrons et découpe mon tissu par terre toujours dans le bureau, mais je couds tranquillement vautrée sur un canapé du salon. On peut peut-être considérer ces endroits comme mon atelier de création ?! » 
 
 Son style de couture est coloré, gai voire rigolo, « bariolé », multitissus… « Vous voyez l’esprit ! Pas des trucs tristes ! Je m’inspire de ma fille, des saisons, d’un tissu que je ne vois destiné qu’à un seul patron, un patron que je ne vois destiné qu’à un seul tissu… Je participe aussi pas mal aux défis de blogs collectifs. Du coup quand le thème m’inspire ça fait désormais partie de mes sources finalement… Quand je sais plus quoi coudre, il y a toujours un défi pour me donner une idée ! » 
        Evidemment Marie-Pierre connait les livres Creapassions.com. « Celui que je préfère, c’est celui que j’ai, le livre « Grains de Couture pour enfants » dont j’ai fait pas mal de modèles déjà, malgré la largeur et la courtitude de la plupart des patrons, en enlevant quelques centimètres par ci et en ajoutant par là, on arrive à des choses assez merveilleuses, j’aime particulièrement la robe Alula, je ferai sûrement la Vega l’été prochain pour ma fille. J’aime comme « notre amie » Yvanne met des plis partout, des empiècement divers et variés, des cols improbables qui rendent ses modèles vraiment originaux et reconnaissables (on les reconnait aussi aux étiquettes partout mais ça j’aime moins). Ses modèles ont pas mal de détracteurs, mais j’apprécie le fait qu’elle a vraiment sa touche alors qu’il est de plus en plus difficile de sortir un modèle un peu original qui sorte du lot. Je sais qu’elle va sortir un livre avec des modèles adultes à suivre donc ! » 
 
 Bonne découverte des créations de Marie-Pierre,       

Découvrez la couture pour les brutes !
Emmanuelle Prot
6 novembre, 2013
Partager ce poste
Étiquettes
Modifier
Archiver