Notre Scrapastuce Découverte – Le 20 septembre 2007
20 septembre, 2007 par
Notre Scrapastuce Découverte – Le 20 septembre 2007
Emmanuelle Prot
Aujourd’hui direction le Québec pour découvrir le « freestyle » grâce à Annie, Karine et Myriam…

Pour la petite histoire…
Annie, Karine et Myriam vivent toutes les trois à Montréal (Québec).  Elles se sont rencontrées via internet ce qui les a amenées au fil des expériences à scrapper ensemble. Karine (29 ans) est pharmacienne, Annie (32 ans) est orthopédagogue, et Myriam (33 ans) est une maman à la maison accomplie. «Sans le scrapbooking, nous ne nous serions sûrement pas rencontrées. Lors de nos rencontres, nous aimons partager nos trouvailles et manger des sushis, écouter de la musique et bien sûr faire quelques pages. C’est toujours très inspirant de travailler ensemble! ».
Annie a commencé le scrapbooking il y a deux ans et demi surtout dans le but de suivre ses copines de travail qui avait commencé ce loisir.  « Au début, je n’ai vraiment pas aimé, confie-t-elle.  Ça m’a pris un an avant de flancher et d’en faire une passion ». Myriam, elle, a commencé le scrap en 2004, lors de mon exil d’un an aux États-Unis. « C’était très fort là-bas, j’avais le sujet idéal (ma fille, mon premier enfant) et ça rejoignait mon côté artistique. J’ai craqué! J’ai acheté le livre Design with textures (je visais fort pour un début…) et je me suis lancée. Je n’ai jamais arrêté. » Karine elle a découvert le scrapbooking en 2004 alors qu’elle suivait des cours d’arts plastiques à l’université… « ça m’a pris un an avant de devenir une véritable passion… Grâce à internet et aux revues, j’ai vu qu’on pouvait vraiment se laisser aller… et que c’était de l’art à part entière! »

 

Pourquoi avoir choisi le scrap comme loisir ?
« Ce que j’aime avant tout avec le scrap, note Annie, c’est qu’on ne s’ennuie jamais. Quand on ne scrappe pas, on y pense, on « magasine » (pour les françaises magaziner c’est faire ses courses au Québec), on en parle, on en hallucine presque!  On a toujours la possibilité de créer quelque chose de nouveau. Les possibilités sont infinies et ça élargit les horizons et donne le goût d’essayer d’autres formes d’arts. » Pour Myriam, maniaque de photos (grâce à sa mère!), elle s’intéresse de plus en plus à la photo grâce au scrapbooking. « Je laisse plein de souvenirs de moi et de la vie de mes deux enfants…Que demander de plus? » Quant à Karine, pour elle, tout est possible en scrapbooking… « Il y a de tout pour tous les goûts. Et c’est grâce à ce loisir que j’ai apprivoisé l’univers de la photographie. Je n’aurais jamais cru qu’on pouvait être aussi créatif en prenant des photos! Le scrapbooking nous fait aussi découvrir des gens, des cultures, c’est très instructif… »
Et en scrap elles ont adopté le style « freestyle »
« Je crois que dès le départ, remarque Annie, j’ai eu une relation amour/haine avec le scrapbooking car je trouvais difficile de faire des pages graphiques et symétriques.  Comme je suis une gaffeuse pas du tout minutieuse, je me sens d’avantage à l’aise avec un style plus libre qui me permet de faire des erreurs sans que ma page soit gâchée.  Si je peux aussi exploiter ma maladresse pour personnaliser mes pages, tant mieux! » Dans le cas de Myriam, c’est surtout les produits *free* qui la rejoignent. « J’aime les couleurs franches, le look grunge urbain, les motifs originaux, les têtes de mort, les oiseaux…Je n’ai jamais vraiment « trippé » Prima (les fleurs) et papiers fleuris…Le freestyle était donc tout à fait indiqué pour moi. Mais, je dois avouer que je suis celle de nous trois qui est la plus sage, et que j’aime bien couper droit parfois! » Enfn pour Karine, c’était le style qui lui ressemblait le plus. « J’ai toujours été originale, colorée, marginale… peu importe ce que je fais, que ce soit mon style vestimentaire, mes cheveux, ma liste d’épicerie… alors le freestyle c’est tout naturel pour moi. (et oui même au travail, je ne suis pas si sage que ça!) »

Et où trouvent-elles leur inspiration ?
Annie va tout simplement la chercher en regardant les créations des autres.  « Je ne fais jamais de scraplift, mais je vais visionner mes coups de coeur jusqu’au moment où j’aie un « huuuumpffft » d’inspiration et que j’aie le goût de créer moi aussi.  Lorsque j’ai commencé à m’intéresser au freestyle, j’étais sous le charme des créations d’Elsie Flannigan et de Danielle Thompson. Maintenant, j’admire beaucoup Lisa Garay (avec qui je partage l’équipe créative de WRMK), Céline Navarro et Amber Skolnick que je viens tout juste de découvrir. » Myriam n’a elle pas d’inspiration précise… »Je fouine sur les blogs de freestyleuses connues, d’ici et d’ailleurs…Je prends beaucoup d’inspiration dans les pubs, les revues de mode, les vêtements (ceux pour enfants sont des petits trésors!). Je mixe le tout dans ma tête et ça donne ce que ça donne! Certains produits m’inspirent, entre autre Basic Grey qui me font « tripper » à chaque nouvelle collection. Et je suis une fan d’Elsy…J’y puise beaucoup d’inspiration! » Quant à Karine, depuis qu’elle fait du scrapbooking, elle voit des choses inspirantes partout « que ce soit la vitrine d’une boutique, un pub dans un magazine, un morceau de vêtements, des pochettes de CD (définitivement mon inspiration favorite!) … Comme Annie, je suis sous le charme des création de Danielle Thompson (elle ne fait plus de scrapbooking mais ses photos sont toujours aussi épatantes!) et de Elsie Flannigan… mais en me promenant dans l’univers virtuel du scrap je découvre à chaque jour d’autres filles originales… c’est incroyable! »
Visitez leur blog, Freestyle Québec, dédié au freestyle
L’idée du blog trottait dans la tête d’Annie depuis près d’un an. C’est en voyant l’intérêt et l’ampleur du phénomène freestyle, qu’elle s’est dit que le temps était vu de le lancer. « J’ai approché mes copines Karine et Myriam pour leur demander si elles voulaient embarquer dans cette belle aventure avec moi. Pour nous, le concept est de rendre accessible le freestyle et de démontrer à travers nos styles différents comment cette tendance peut influencer différents styles en scrapbooking. Le blog semble répondre jusqu’à maintenant à un besoin d’oser chez certaines scrapbookeuses. C’est un projet sans but lucratif, pour le simple plaisir de partager nos découvertes et d’encourager les autres à sortir de leur zone de confort. »
« Je suis vraiment heureuse qu’Annie ait pensé à moi pour ce projet, confie Myriam. D’ailleurs, elle est vraiment la plus impliquée, sans elle, nous n’y arriverions pas! Pourquoi à 3? Parce que ça fait 3 fois plus d’idées, et tellement d’inspiration! »

Adepte de freestyle, Annie est vraiment attirée par le livre de la collection ScrapAttitude « Le scrap façon Mixed Media ». « Je risque d’être accro! » Myriam a déja entendu parler de ces livres sur le forum Scrapbook Café, un forum très actif ici au Québec. Avis aux Québécoises, l’aventure ScrapAttitude est à suivre prochainement dans la ScrapAstuce….
Alors à vous maintenant de visiter et participer à leur blog Freestyle Québec et vive le scrapbooking libre !

Emmanuelle Prot
Directrice de la collection ScrapAttitude
epcreapassions@wanadoo.fr

Notre Scrapastuce Découverte – Le 20 septembre 2007
Emmanuelle Prot
20 septembre, 2007
Partager ce poste
Archiver