Cocona Doudou Fashion Couture

Virginie, 45 ans, est la maman d’un jeune garçon adopté en solo il y a 9 ans à Haïti et qui a eu 10 ans. Statisticienne de formation, elle travaille au sein d’une banque dans les risques.

« Rien de bien glamour et paillettes ! » Son fils, Maxime, alias Doudou, est une véritable fashion victim depuis tout petit, ce qui est assez drôle parce qu’elle par contre, absolument pas ! « J’ai encore en mémoire de grandes scènes dans les magasins où il me faisait un méli-mélo d’habits, du style je veux ce pull là, mais avec le tissu de celui-là et la capuche de cet autre là !

Tenter de coudre étant déjà une évidence à l’époque, mais on habitait un 2 pièces, pas envisageable de se lancer dans cette aventure! Depuis on a déménagé, chacun sa chambre, j’ai pu donc me lancer dans l’aventure de la couture. « Elle y a pris goût comme vous devez vous en douter avec sa page couture Cocona Doudou !

« Ma page couture n’a pour but que de partager mes découvertes en termes de patrons et tissus, et puis il me permet également de conserver mes souvenirs de cousettes ! »

Facebook est pour Virginie un moyen d’échange qu’elle trouve très sympa et convivial pour rencontrer d’autres passionnées de la couture. Et puis son fils et ses 2 cousins adorent jouer les mannequins !

« Rapidement, en commençant avec fiston, les cousins ont réclamé aussi des habits, puis tout le reste de la famille !

Et comme ça m’amuse beaucoup aussi de faire jouer les mannequins à mes parents, frère, soeur et beau-frère, j’ai inventé le diction : « tu veux du Cocona Doudou, tu poses ! », bon bah du coup je suis obligée de jouer le jeu aussi, à part que je déteste être devant un objectif ! »

Cocona Doudou… Doudou, vous l’aurez bien compris est un hommage à son « bébé d’amour » qui lui a fait démarrer la couture. Mais il fallait également à Virginie quelque chose qui représente toute la famille.

« Vous vous souvenez de la chanson de Maître Gims « Sapé comme jamais » ?! Il se trouve que dans cette chanson, Maître Gims dit « Loulou et boutin, Loulou et Boutin, Coco na Chanel, Coc ona Chanel »? « Sapé comme jamais » ça faisait un petit peu prétentieux comme nom pour une page couture, en revanche, à force d’entendre Doudou chanter ces paroles non stop, et ayant pour nom de famille le même qu’une certaine grande couturière nommée dans la chanson, Cocona Doudou est devenue une évidence, qui nous fait beaucoup rire ! »

« Tricoter, crochet, créer des choses de ses mains apporte du bien être et une satisfaction que je ne retrouve pas ailleurs, et ça vide la tête !

La couture, elle y avait goûté enfant, Virginie se souvient s’être fait un haut en CM2 en Jersey dans une activité qu’elle faisait d’économie familiale le mercredi après-midi, et elle avait beaucoup aimé.

« A force de suivre le blog de ma copine de « Cousette & pralinette« , l’envie de ré-essayer a manifesté le bout de son nez, Doudou aime beaucoup regarder les photos de Pralinette et me réclamait que je lui couse aussi des habits. Un jour, Christelle qui se cache derrière cette page a écrit : cousu en un tour de main!

Octobre 2017, c’était parti, il fallait que je me lance, mission number 1 : récupération de la machine de ma mère qui dormait dans un placard, mission 2 : acheter le dit patron, en allemand, langue dont je ne parle pas un mot… ça a bien dû me prendre 3-4 jours juste pour cette étape !  Traduire le dit patron avec le traducteur automatique et enfin se lancer.

Sortir le haut « cousu en un tour de main » a bien du me prendre 10 jours ! Mais j’avais mordu à l’hameçon, plus rien ne pouvait m’arrêter ! »

Son atelier couture c’est… son appartement ! « La couture est un loisir envahissant, il faut bien être honnête !

Ma table de salle à manger est dépliée en permanence avec mes 4 machines qui font les belles dessus : Houston, ma machine à coudre, quasiment mon âge, acheté par mon arrière-grand-mère (alias Houston, couturière de métier) à ma mère, ma brodeuse (ou mon paquebot comme dirait ma mère!), ma surjeteuse, ma titine d’amour et ma recouvreuse que je viens d’acquérir.

Mon fils  montre toujours le tapis sous la table en disant, ici, c’est l’espace privé de ma maman, on n’a pas le droit d’y aller ! Chaque recoin de l’appart est ensuite utilisé pour stocker les tissus, les patrons, les fils, et tous les petits accessoires. La seule pièce qui échappe à la couture, pour l’instant, est la chambre de mon fils !

Mon rêve est bien entendu d’avoir une pièce dédiée à la couture, mais pour ça, il va falloir gagner au loto, et pour gagner au loto, il va falloir commencer par y jouer ! »

« Comme j’ai un pré-ado, mon style couture est très Street-wear ! »

Désormais Virginie coud pour toute sa famille, et elle prend un grand plaisir à associer patrons et tissus à la personnalité de la personne pour qui elle coud, en faisant parfois l’impasse sur ses propres goûts.

« Par exemple, mon fiston est fan de baggy, donc pour les pantalons, je lui couds beaucoup de pantalon de ce style, mais alléluia, il est en train d’évoluer ! Côté tissus, cet enfant peut avoir parfois des goûts très surprenant, tout l’enjeu étant alors de faire quelque chose avec ces tissus qu’il me supplie de lui acheter, tout en faisant quelque chose qui ne fasse pas trop bébé ou girly ! »

Pour les garçons, Virginie trouve que le jersey et le sweat ce sont les matières idéales.

« Pour moi même, étant ronde, ces tissus sont parfaits pour s’ajuster aux formes. Après, j’avoue que j’ai du mal à trouver en France un large choix en tissus extensibles, ou plutôt des choses qui me plaisent et qui me parlent, j’achète du coup beaucoup en Allemagne. Il y a un choix impressionnant de tissus de l’autre côté du Rhin ! »

 » J’ai commencé en suivant des pages facebook en Allemagne où le style correspondait mieux aux envies de mon fils, du coup je couds maintenant pour toute la famille des patrons allemands, et je ne sais toujours pas en parler un mot, mais je sais repérer les mots couture à savoir ! »

Virginie teste de nombreux patrons pour des designers allemands.

« Je suis la frenchie de service ! Les traducteurs automatiques sont une sacrée avancée en termes d’intelligence artificielle, même si parfois j’ai des traductions hilarantes, ça me permet de saisir le sens global des messages et de participer aux conversations !

La couture du coup m’a ouvert de nouveaux horizons, j’ai des copines de coutures au Luxembourg, Allemagne, Autriche. »

Bientôt Virginie va offrir à son neveu de bientôt 6 ans le livre « Les Petits Créas cousent à la machine« . « Il a démarré la couture avec moi il y a quelques semaines, il s’est déjà cousu un tshirt pour lui et un pour sa maîtresse !

J’aime beaucoup la Petite Cabane de Mavada, même si je n’ai jamais rien fait cousu issu de cet univers, j’ai commencé trop tard la couture. Mais je vais me laisser tenter un jour par un doudou juste pour mon plaisir ! »

Bonne découverte de l’univers couturesque de Cocona Doudou !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *