Découvrez l’un des plus anciens ateliers de scrapbooking de France qui fête en 2011 ses 10 ans d’existence !

       

 

L’atelier de scrapbooking d’Orgeval fête ses 10 ans d’existence ! Il s’agit du plus ancien atelier de scrapbooking de la région parisienne et un des plus anciens de France également. En 2001 alors que le mot scrapbooking faisait bafouiller ceux qui le prononçaient, et surtout n’évoquait rien pour beaucoup, Françoise Guirault a créé cette section au sein d’une association de loisirs créatifs à Orgeval (78).

 

 

 

 

« Cette année là, au forum des associations, raconte Françoise Guirault, je m’étais imposée de ne créer cet atelier que si au moins 8 participants s’y inscrivaient… Ce fut fait, et 8 personnes dont un charmant monsieur moustachu ont été mes premiers élèves pour cette première année. Ils sont tous devenus des amis. Nous avions même eu les honneurs d’un journal régional dont le journaliste bafouillait en prononçant « scrapoutine ». C’était l’époque où on ne trouvait quasiment aucune fourniture de scrap en France. On devait découper des feuilles 30x30cm dans du papier Canson format Raisin. Nous bricolions des pochoirs avec des feuilles de plastiques récupérées. C’était également l’arrivée d’internet dans les foyers, et j’ai fait venir à prix d’or mes premières fournitures d’Australie puis du Québec avant les Etats-Unis. En 2000 c’est grâce au site et au forum de discussion « Scrapbook’cœur » créé et animé par Joëlle A. expatriée aux USA où elle avait découvert ce loisir, que nous commencions à échanger notre modeste savoir-faire, nos bons plans, nos bonnes affaires et à faire connaissance entre scrappeuses. Joëlle était très pédagogue et nous faisait partager avec des exemples en photos, les diverses techniques qu’elle avait appris là bas (mosaïque, kaléidoscopes, etc.); Nous étions une dizaine tout au plus en France à scrapper, et nous nous connaissions toutes bien sûr. Nous organisions des « swaps » pour échanger des fournitures ou des embellissements que nous fabriquions nous-mêmes.

 

 

 

       

 

Nous collectionnions de façon compulsive les perforatrices (punchs) et faisions des échanges de « punchies » (découpes) pour décorer nos pages. C’était aussi la grande époque des photos détourées et des ciseaux cranteurs !

 

En 2002 j’ai organisé la 1ère cropping qui réunissait environ 25 personnes dont certaines venues de très loin, c’était le début de beaucoup d’autres !

 

D’autres forums de discussion ont vu le jour, et le cercle s’est agrandi petit à petit grâce à l’apport de la créativité de toutes, et de cet état d’esprit de pionnières qui nous poussait à partager tout ce qu’on apprenait ou se procurait.

 

 

 

Petit à petit le scrapbooking a pris de l’importance et beaucoup aujourd’hui n’imaginent pas que c’est grâce à un petit nombre de passionnées réparties de Brest à Lyon en passant par Chartres, la Lozère ou Orgeval, que le scrapbooking est devenu le phénomène que l’on connait.

 

 

 

L’atelier de scrap d’Orgeval continue et refuse du monde chaque année. En effet je me suis fixée le nombre maximum de 10 participantes pour pouvoir les accompagner, et assister au mieux, dans une ambiance détendue, amicale mais néanmoins studieuse ! Un de mes anciens élèves, Ludovic a pris la relève des ateliers du mardi soir depuis environ 5 ans avec une petite équipe de fidèles passionnées.

 

 

 

Longue vie au scrap et à l’atelier d’Orgeval !

   

 

   

à savoir : découvrez les livres de Françoise Guirault, Scrap découverte (le premier livre de la collection Scrapattitude !) et Pages et albums créatifs en scrap.

 

 

         

Bonne découverte,

       

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *