Découvrez la Fimo simplement avec Philippe

 On le décrit Philippe comme un ado de 50 ans affublé de sweats à capuche, lui aime à se décrire comme un caméléon autodidacte sans fil à la patte ! Marié à une Andalouse « pura sangre » et père d’une princesse de treize ans (« elles sont mon meilleur public et pas le plus facile ! »), il est l’auuteur du blog « La Fimo simplement », son sas de décompression ouvert sur un monde loufoque et un tantinet décalé où il se régale autant dans l’écriture que dans le partage de ses tutoriels de modelage.
 « J’ai découvert le modelage par accident au siècle dernier et après avoir essayé toutes sortes de matières. »

Avant de se passionner pour le modelage en pâte polymère, Philippe a passé un peu de temps à dessiner, peindre, s’inspirant des pochettes de disques qui sonnent encore à ses oreilles, de ses lectures l’amenant sur d’autres planètes, d’autres horizons. « Mon monde à moi, oscille entre Tim Burton, Jack Vance, Mickael Moorcock, les frères Cohen et le Muppets show ! »

Travaillant depuis longtemps dans la cuisine, frustré de devoir évacuer les lieux manu militari, il a depuis peu investi la cabane au fond du jardin si chère à Francis comme atelier, où il peut enfin tout laisser en plan, sans souci de désordre, « quel bonheur ! ». Pour créer il définit rarement au préalable ce qu’il va faire. « Je n’ai pas le syndrome de la feuille blanche. Un crayon, de la bonne musique et c’est parti, l’univers est assez vaste et riche pour me fournir l’inspiration nécessaire, sinon c’est dans mon univers musical que je vais chercher mes folies passagères et c’est sans compter sur mes modeleurs (ses) préféré(e)s, influence polymèriste, dans le sens où, à un moment ou un autre, je me suis inspiré d’une création, d’une technique, ou simplement d’un « feeling » envers un(e) artiste ou d’un(e) autre. »

 Avant de lancer son blog, Philippe s’est intéressé à ce qui se faisait et il a donc feuilleté beaucoup d’ouvrages, y compris certains de la collection Creapassions.com, comme celui d’Hélène Jean Claude, celui de Liz and Frog, les petites perles de Cacofim ou encore Marie-France Tournat<:a>. « Mes préférences iront pour les ouvrages de Sabine Alienor Singery. J’ai un faible pour les bijoux en argent, mais ça, c’est une autre histoire ! »

     

 « J’essaie de rendre l’approche du modelage simple et amusante, et du coup je n’oublie pas les « minots ». »

Philippe aime voir les yeux écarquillés des enfants devant une boule de pâte transformée en chat ou autre méduse en deux minutes. « J’aime faire sourire les gens à la fin de mes articles par des textes et tutos un peu à part. Pourvu que ça dure ! »

Bonne découverte de la passion du modelage de Philippe et de ses géniales créations en Fimo !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *