Découvrez les adorables modelages de Sophie

     

 Sophie, dit Lili ou Lilimoon (31 ans 3/4 mais elle va faire en sorte de reculer ses 32 ans, est Belge mais elle habite en France avec l’homme de sa vie pour qui elle a quitté son pays adoré. Passionnée par les petits riens, ces petits détails qui séparés ne ressemblent pas à grand-chose mais qui assemblés font de jolies choses, elle est maman de deux superbes « pandas », mes jumeaux chéris, qui l’ont poussé à mettre mon activité en pause pendant quelques temps. 
      
 « J’ai d’abord suivi des cours d’arts plastiques, de photographie, d’infographie puis une formation d’éducatrice spécialisée tout en gardant mes premières amours en tête : l’art, sans vraiment trouver ma voie ! » 
 
 Elle a créé son blog juste comme ça, sans prétention, et elle a eu la surprise de recevoir des mails la complimentant pour ses princesses, en lui proposant de participer à des marchés de créateurs, lui offrant l’opportunité de placer en dépôt-vente dans une boutique parisienne, etc. « Je ne m’y attendais vraiment pas, et c’est peu de le dire. Et me voilà auto-entrepreneuse ! C’est assez fou quand j’y repense. » 
 
 En ce qui concerne le nom de son blog, Princesse Rouspette est une dédicace spéciale à sa meilleure amie « Kamou » qui l’a soutenue depuis le début.  » Et elle râle beaucoup ! Mais mon pseudo est bien Lilimoon dit « Lili » pour les amis. Mon art fait tellement partie de moi qu’on ne m’appelle que rarement Sophie. » 
 
 Il y a quelques années, en 2009, Sophie a découvert par hasard dans un magasin la pâte polymère. « J’ai d’abord été déçue en créant des cannes, puis, ne voulant pas rester sur un échec, je me suis essayée au modelage. Depuis, c’est un moyen d’expression exceptionnel pour moi, je ne peux tout simplement plus m’arrêter ! J’adore manipuler les matières, les textures, jouer avec les couleurs, les effets, et les possibilités sont infinies. J’observe beaucoup le monde autour pour dénicher des idées et les reproduire ensuite. J’aime créer une part de poésie grâce au modelage. 
 
 
      
 « Je n’ai plus d’atelier depuis que celui-ci a été transformé en chambre pour accueillir mes jumeaux. » 
 
 Comme atelier de création, Sophie s’octroie deux petits mètres carrés dans sa chambre, entourée de ses nombreuses poupées japonaises Kimmidoll et de ses tableaux de Lostfish. « J’ai un petit meuble d’apothicaire qui me sert de fourre tout magique pour ranger paillettes, rubans, peinture, emporte-pièce, mais aussi et surtout beaucoup de babioles, des pots en porcelaine, boutons, strass en tout genre, etc. Je tire mon inspiration de l’extérieur alors ça ne me dérange pas tant que ça d’être à l’étroit. Pour les photos de mes princesses, cela se passe sous ma hotte de cuisine, c’est la fête au système D. A la maison mon chéri me regarde souvent bizarrement lorsque je teste de nouvelles choses dans notre four. Une chose est sûre, mon atelier ferait le bonheur de tous les « chipoteurs et farfouineurs » ! » 
 
      
 « Les médias populaires et les graffitis m’ont tout autant inspirés que le Classique et le Numérique – tous deux ayant leurs limites. » 
 
 Sophie s’inspire de l’univers sans limite d’Alice au pays des merveilles, de Tim Burton, du Kawaii, des mignonnes chibis, des bloggeuses BD comme Margaux Motin ou Diglee. « Je suis également passionnée par les nouveaux illustrateurs comme Lostfish, Benjamin Lacombe, Natalie Shau, Mark Ryden, Anne Candy et tant d’autres ! Je connais aussi bien les livres Creapassions.com car ce sont tous les univers que j’affectionne ou qui me donnent envie comme la couture pour pouvoir faire des doudous à mes petits quand le temps me le permettra. Je reste souvent plusieurs minutes à les regarder dans le rayon loisirs créatifs. J’ai des ouvrages sur la porcelaine froide de Natasel car j’aimerai essayer cette matière. Les livres donnent toujours envie d’aller plus loin dans la création. » 
 
 Bonne découverte des adorables créations de Sophie,           

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *