Découvrez les créations originales de Camille… le dernier portrait créatif de 2013 !

     

 Camille, 27 ans, a créé son blog Paméla Styko. Pourquoi Paméla Styko ? « Car Paméla c’est le symbole du fantasme masculin par essence, elle est sulfureuse et pour beaucoup (malheureusement) elle incarne la perfection. Et aux antipodes il y a l’asticot, ce petit être qui vit et se nourrit de cadavre, qui représente la répugnance à l’extrême. Réunir ces deux choses symbolisait assez bien la création comme je me la représente : il y a des hauts, il y a des bas et la création évolue au gré de ce rythme bipolaire, elle n’est jamais figée. » 
 
 En créant son blog, il était évident pour Camille qu’il lui fallait trouver une nom original, elle a donc cherché dans les jeux de mots les plus « débiles » au possible, Anne O’Nyme, Déborah Dégout, et puis enfin Paméla Styko, « sauf qu’aujourd’hui bientôt entrepreneuse, c’est difficile à assumer ! »  
      
 « J’ai appris la couture auprès d’une couturière il y a plusieurs années lorsque je passais mon bac en candidat libre, à l’époque elle ne travaillait pas le jeudi, ce qui fait que nous avons passé pendant plus d’un an une journée ensemble à apprendre (pour ma part) et à créer ». 
 
 Camille a très vite senti que la couture était un moyen créatif très ouvert, qu’il ne se limite « qu’aux vêtements ». « J’ai voulu explorer ce champs, à l’époque en commençant par des petites peluches, puis des pâtisseries en feutrine. D’année en année j’ai essayé de composer mes objets avec plusieurs techniques : laine cardée, crochet, couture. » 
      
 « J’ai la chance d’avoir pu faire mon atelier dans la maison de mes parents. » 
 
 Chez ses parents, Camille a une pièce de 20m2 dans laquelle elle a pu disposer sa machine à coudre, surfileuse et station vapeur, ainsi que des vieux landaus dans lesquelles elle dispose ses poupées/peluches. « Il y a toujours un pull dans un coin de l’atelier, c’est la place la plus importante pour mon chat qui passe la plupart de son temps à inspecter minutieusement les moindres gestes. La journée je le rebaptise « l’assistant couturier » ! »  
 
      
 « Comme je suis une grande enfant, je crois que je continue à créer mes propres jouets du coup j’aime avoir des objets qui sont agréables à porter, manipuler dans tous les sens. » 
 
 De manière générale Camille aime beaucoup les matières chaudes, la feutrine, la laine, la polaire. Ses sources d’inspirations tournent principalement autour de deux axes : les objets anciens (j’adore reproduire d’anciens objets, je suis un peu nostalgique des gramophones, radios, polaroïds qui je trouve avaient beaucoup de charisme et de personnalité que nos appareil en plastique noir ou blanc d’aujourd’hui) et le cabinet de curiosités, voire les sciences de manière plus globale (je trouve les croquis des livres de sciences très riches et m’étonne très souvent que la réalité puisse tenir en des schémas aussi élaborés et colorés. » 
 
 Dans sa bibliothèque créative, Camille a plusieurs livres des éditions Creapassions.com. « J’ai un vrai plaisir à voir les créations de certaines bloggeuses que je suis depuis des années atterrirent dans des livres, principalement ceux de Laëtibricole ou les livres de crochet qui sont réellement bien expliqués pour les débutants ! » 
 
 Bonne découverte des superbes créations de Camille,          

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *