Découvrez les doudous des îles d’Alienor à Tahiti !

     

 Dans sa vie d’avant, Aliénor, alias Mômes Déziles, (28 ans, maman de deux garçons de 4 ans et demi et 18 mois) était musicienne et fleuriste mais elle a décidé de réécrire sa vie en partant à l’autre bout du monde à… Tahiti ! Aujourd’hui elle invente des doudous et fabrique des petites choses pour les enfants. « D’aussi loin que je puisse me souvenir, j’ai toujours aimé fabriquer des choses de mes mains, et c’est avec curiosité aujourd’hui que je relève parfois les défis que me lancent certains clients, même si la plupart du temps c’est moi qui choisi ce que je fais. » Elle s’est lancée dans l’aventure blog il y a peu, sous la pression de quelques fans sur facebook qui souhaitaient découvrir un peu plus son univers. « J’espère y faire de belles rencontres comme ce fut le cas sur facebook avec ma page Mômes Déziles ». 
      
 « Je me suis mise à coudre pendant la grossesse de mon deuxième enfant »  
 
 Comme elle s’ennuyait pendant sa grossesse et qu’elle ne trouvait rien à Tahiti qui lui plaisait pour son bébé, Aliénor s’est mise à la couture. « En il y a eu cette année là, beaucoup de naissances autour de nous et il a fallu faire beaucoup de cadeaux, ce qui m’a permis de me perfectionner ; ). Un jour une amie m’a contacté pour me dire que son cadeau avait plu à une de ses amies et qu’elle aimerait en avoir un aussi. Ce fut ma première commande ! » 
      
 Souvent mes doudous m’apparaissent en rêve ! 
 
 La nuit Aliénor avoue qu’elle rêve de ses gentilles bêtes ! « Ce fut le cas de la tortue, du caméléon et de l’hippocampe. Au moins eux je m’en souviens bien mais il est fort probable que les autres je les ai rêvé avant de les réaliser. » 
 
 Chez elle, Aliénor stocke ses tissus et son matériel dans une chambre d’amis mais elle travaille sur sa terrasse. « Il y a plus de lumière, plus d’air et je peux surveiller mon « zouavidou ». En plus les couleurs y sont plus belles, le vert des feuilles, le bleu du ciel, le soleil c’est bien plus inspirant que les murs d’une maison. » 
      
 Pour créer, elle s’inspire des belles illustrations de livres pour enfants, des dessins animés, de la nature, de ses propres souvenirs d’enfance, de ses enfants aussi, notamment le grand qui lui souffle des fois l’idée du prochain doudou. Côté livres, Aliénor a dans sa bibliothèque Scrap bébé, Les appliqués. « Je regarde avec envie les livres de Grains de maïs, de Laëtitia Gueno et d’Anne Alletto. » Et gageons qu’Aliénor découvrira aussi à Tahiti le livre Ti coud de soleil puisqu’il y sera en librairie !  
 
 Bonne découverte des petites coutures d’Aliénor !      

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *