Découvrez Miss Tarlatane et sa créatrice Marion

 Marion, 31 ans, originaire des Deux Sèvres, vit actuellement à Poitiers. Auto-entrepreneur, elle fait de la création depuis déjà 7 ans avec sa marque Miss tarlatane. Une marque déposée mais qui a quand même été plagiée !

L’idée de faire du modelage lui est venu il y a quelques années, avec la découverte d’une pâte, la porcelaine froide. « J’avais déjà essayé la Fimo il y a quelques années, mais que j’ai abandonné car je n’avais pas de feeling du tout. Avec cette pâte ce fut une belle rencontre et la possibilité de donner vie à mes poupées et fées couchées jusque là sur papier, toile et porcelaine, enfin en 3D… »

 Elle sculpte chaque pièce à la main.

Elle crée de chez elle, dans son salon. « J’ai un petit logement. Mais je reçois sur rendez-vous quelquefois pour des commandes spéciales, j’envisage bien sûr de trouver un atelier plus grand. »

 Pour s’inspirer, Marion a une grande collection de livres pour enfants. « J’aime me plonger dans ces univers imaginaires. Je m’inspire aussi de ce qui m’entoure, d’une phrase, d’une rencontre, d’un livre que je lis, d’un film, je prends des notes sur des carnets, je fais des croquis. »
 Une victime d’internet et de plagiat comme de nombreuses créatrices

Internet est un formidable outil de communication mais aussi un formidable et facile outil de plagiat, le revers de la médaille qu’a expérimenté malheureusement Marion à ses dépens. « Je suis écoeurée bien sûr, je me sens volée dans mon imaginaire qui est mon outil principal de travail et je me sens attaquée dans mon intégrité de créatrice. Je m’en suis rendue grâce à des clients Facebook et amis. Ils m’ont alerté sur le travail d’un copieur fort similaire au mien. J’ai mis du temps à réaliser mais les ressemblances étant de plus en plus flagrantes, j’ai décidé de me battre pour continuer d’exister légitimement ! »

Bonne découverte des « vraies » créations de Miss T

résultat concours : La gagnante du concours Lalimaya est Virginie Gilles.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *