Découvrez Céline et sa passion de la couture

Céline, alias Pipoune sur la blogosphère, 43 ans, anime le blog Le Temps de Vivre  depuis environ 4 ans.  Elle a une vie professionnelle et associative très remplie mais aussi personelle puisqu’elle est la maman de 3 filles de 3 à 10 ans, qui sont ses principales sources d’inspiration pour coudre et tricoter. « Ma vie créative est ma bouffée d’oxygène dans cet emploi du temps très chargé, le moment où je peux prendre le temps de faire les choses à mon idée, sans stress, sans contraintes et sans précipitation, pour prendre le temps de vivre (d’où le nom de mon blog !) et décrocher des tracas quotidiens. Créer quelque chose de mes dix doigts est nécessaire à mon équilibre, ça me ressource ! »


« Mon blog a vu le jour, un peu par curiosité, pour voir si c’était facile ou pas ! Et depuis, j’ai toujours beaucoup de plaisir à publier et surtout à partager mes réalisations et mes projets. »

Son blog parle surtout de couture, de tricot, un peu de scrapbooking et de bricolage et aussi de ses petites bricoles pour aménager son atelier ou faciliter sa vie créative. « J’aime bien écrire des tutos, des comparatifs, des avis sur le matériel que j’utilise aussi. Et puis j’y rapporte aussi les petits et grands épisodes de la vie de mes filles, un peu comme un journal. Je fais notamment des billets pour expliquer les anniversaires que je leur organise, et qui sont souvent des sources d’inspirations pour d’autres mamans. « 

Elle aime beaucoup le côté convivial de la blogosphère, les belles rencontres qu’on y fait. « Un univers d’entraide, de relations bienveillantes qui nous change un peu du système très commercial de la vraie vie. J’ai été très étonnée du nombre de personnes qui suivaient mon blog et ça me fait toujours très plaisir de voir que ce que je fais peut être utile à d’autres. Je suis moi-même pas mal de blogs et j’ai été très flattée (et surprise) de constater que certaines filles dont j’admire beaucoup les réalisations suivaient mon blog aussi. »

Son atelier de couture

« J’ai appris à tricoter vers 7 ou 8 ans, avec ma grand-mère maternelle qui nous faisait de magnifiques pulls en jacquard »

Céline a commencé par tricoter un petit boléro pour son Kiki (!), puis assez vite, elle s’est  lancée sur un projet plus ambitieux, un pull en jersey et mousse dans une jolie laine mouchetée. « Je l’ai porté très longtemps !! Ensuite, je n’ai jamais arrêté de tricoter, même si mon rythme a ralenti quand mon chemin créatif a rencontré la couture ! Mais depuis deux ans, j’ai monté un club Tricot-thé à mon travail avec une collègue à qui j’ai appris à tricoter, et ça a bien relancé ma motivation pour le tricot, en y ajoutant un côté pédagogique et relationnel que j’aime beaucoup ! »  En parallèle, Céline a essayé de renouveler un peu son approche du tricot en utilisant beaucoup Ravelry et les patrons issus de créatrices indépendantes et en découvrant de nouvelles marques de laines. « Je tricote de plus en plus de fils assez luxueux, teintés à la main et j’aime bien la magie que cette belle matière dégage dans mes tricots. J’ai appris à suivre des patrons en anglais, je me suis mise aux techniques anglo-saxones un peu élaborées qui font des finitions impeccables et en ce moment, je me mets à tricoter avec la méthode continentale pour gagner en vitesse. Tout ceci n’empêche absolument de m’ennuyer en tricot ! »


« Pour la couture, c’est ma maman qui m’a initiée. Elle avait une Pfaff mécanique qui faisait des merveilles et prenait des cours de couture. Elle m’a offert ma première machine à coudre (une Pfaff Hobby) pour mes 15 ans. Mais ça n’a pas été le coup de foudre. »

Avec sa première machine à coudre, Céline a fait surtout des ourlets de rideaux ou de nappes, mais ne s’est pas vraiment amusée avec. C’est quand elle a acheté son kit d’aiguille circulaire Knit Pro il y a 5 ans qu’elle a eu envie de s’y remettre, vu l’horrible pochette plastique qui accompagnait le kit ! « Je me suis lancée et j’ai cousu une jolie pochette pour mes aiguilles, que j’ai conçue pour être ingénieuse, fonctionnelle et esthétique. Je trouve que ces trois mots résument assez bien mon approche créative. J’y suis allée carrément avec fermeture Eclair, rabats, doublures, passepoil ! Cela m’a permis de démystifier le monde de la couture et à partir de là, j’ai apprivoisé la couture en lisant plein de livres, en regardant des vidéos, en essayant aussi et surtout, sur des modèles pour mes enfants qui m’ont permis de progresser. »

En couture Céline n’a peur de rien et elle n’hésite pas à y aller en se disant qu’il n’y a pas de raison qu’elle n’y arrive pas alors que ça n’est pas vraiment son caractère habituel. « En 2012, pour mes 40 ans, j’ai reçu une très belle machine à coudre électronique (une Pfaff Expression 2.0), avec laquelle je me régale ! Dans le paquet cadeau il y avait aussi une surjeteuse (une Pfaff Hobbylock 2.5) que j’apprends progressivement à apprivoiser ! »


« Depuis que nous avons une maison, j’ai la chance, le privilège même, d’avoir un espace pour moi toute seule où j’ai installé mon atelier. »

Chez elle elle a une pièce pour créer. « Enfin, pour moi toute seule c’est vite dit, car en réalité tout le monde s’y retrouve pour bricoler, scrapper, dessiner, colorier, coudre, tricoter etc. Mes filles ne sont pas les dernières lorsqu’il s’agit de créer ». Pour son atelier, Céline a conçu une grande table centrale, qui sert à toutes les activités créatrices de la famille. « Moi, j’y recopie mes patrons, j’y découpe mes tissus, j’y assemble mes ouvrages, et j’y prends mes notes tandis que les enfants dessinent ou peignent ou découpent. Elle me sert aussi de rangement, pour les livres, les pelotes, les patrons, les encours. J’ai aussi installé un grand plan de travail avec des blocs tiroirs où j’ai installé mes machines, et un grand buffet où je stocke mon matériel, mes papiers de scrap, et surtout mes nombreux tissus. Enfin, il y a un canapé qui accueille les siestes, les lectures, les moments de cocooning. Et comme l’atelier est ouvert sur le salon, on y profite même de la cheminée. Le rêve ! L’aménagement de mon atelier m’a donné l’occasion de publier pas mal de tutos pour organiser et ranger son espace créatif. »


« Je couds beaucoup de déguisement pour mes filles, que j’essaye de rendre magique avec de beaux tissus qui font rêver, de belles finitions, tout en restant pratiques et costaud. »

 

Pour les vêtements, Céline aime bien que ses créations apportent un plus par rapport à ce qu’on peut trouver dans le commerce. Elle part souvent de patrons existants mais elle ne peut pas s’empêcher d’y ajouter sa touche personnelle. « Récemment, j’ai même dessiné un patron de robe de reine des neiges pour ma seconde fille, c’était une grande première et j’étais contente d’avoir touché du doigt cet univers nouveau. »

En tricot, elle adore le mélange merino et soie ou cachemire qui sont à la fois doux et lumineux et donnent un tombé superbe aux ouvrages. « J’ai récemment découvert la Gilliatt que j’ai très envie de la tricoter ! Dans l’ensemble, je tricote toutes les fibres naturelles mais je ne suis pas fan de l’acrylique. J’aime bien l’alpaga aussi, pour la chaleur et la légèreté. Et j’adore les écheveaux teints à la main pour la subtilité de leur couleur. »

Pour la couture, elle ’aime beaucoup travailler le coton qui se coud facilement et elle a un goût pour les tissus fluides qui tombent bien. « Dans les mois à venir, j’aimerais bien apprivoiser la couture du jersey à la surjeteuse. C’est une matière tellement confortable ! Dommage qu’il ne soit pas facile de trouver de beaux jersey en dehors des boutiques internet. J’ai une relation assez tactile aux matières, et j’ai besoin de les toucher, les voir, les ressentir pour les choisir. Du coup, l’achat sur internet est un peu bloquant pour moi. »

« Je choisis souvent mes modèles après avoir vu des chouettes réalisations sur les blogs que je visite (j’en ai plus d’une soixantaine enregistrés sur mon feedly !) alors que les patrons originaux ne m’avaient pas forcément tapé dans l’oeil. »

Pour le choix des matières ou des couleurs, Céline utilise souvent le feeling du moment. « Parfois c’est l’inverse, c’est la matière qui parle et je vois dedans une robe, un gilet, un châle… que je ne réalise parfois jamais !! Alors bon, j’ai du stock… Et le point que je devrais améliorer dans ma pratique, c’est la rapidité d’exécution et de limiter mes achats compulsifs de laine, de tissus ou de patrons, parce que souvent je n’ai pas le temps de confectionner ce que j’avais imaginé dedans que je suis déjà passée à autre chose ! »

Bien sûr Céline connait les livres Creapassions.com. « J’ai dans ma bibliothèque le livre de Sophie de Luzan, et je suis fan des créations de Nadège pour la nuit par exemple. Je suis la plupart des sorties, et plusieurs me tentent. Mais comme je l’ai dit plus haut, je m’attache à devenir plus raisonnable sur mes achats et à n’investir que sur des ouvrages où je vais vraiment réaliser plusieurs modèles. Du coup, j’ai un préférence pour la collection « Carnets de Couture » qui sont ciblés sur peu de modèles et du coup très abordables, mais j’avoue que je craquerais bien sur le livre de Mavada sur les sacs et cartables, un univers que je n’ai pas encore abordé. Un livre avec de bons basiques pour femmes serait aussi bienvenu dans ma bibliothèque et le livre de Grain de Couture pour Hommes et Femmes serait pas mal ! »

Bonne découverte des créations de Céline,

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *