Découvrez les adorables figurines en porcelaine froide de Choco’Rose

Choco’Rose, ce nom est apparût à Anne (47 ans, exerçant le métier de secrétaire) comme une évidence. « J’aime le chocolat mais aussi les roses ! » Et elle a toujours beaucoup aimé façonner de ses mains.

« Ma première passion créative a été la couture »

Quand Anne avait 7 ou 8 ans, sa marraine lui avait offert une petite machine à coudre électrique et elle s’est improvisée styliste pour ses poupées. Bien plus tard,  à la fin de sa dernière année à l’université, alors que ses copines flânaient le soir devant les boutiques de mode, Anne se collait le nez sur la vitrine de  la boutique SINGER pour choisir la machine à coudre qu’elle pourrait s’offrir …  et qu’elle s’est d’ailleurs achetée avec son premier salaire !

« Plus que les matières, j’aime les couleurs,  j’adore les associer, les coordonner au gré de mon humeur. »

Ses domaines de création préférés sont bien sûr le modelage mais elle ne pratique pas l’été car la chaleur ne lui permet pas de réaliser des travaux suffisamment précis. « C’est en cette saison que je remise ma pâte polymère et que je ressors des placards mes crochets ainsi que la multitude  de bobines de fils de coton. J’aime les travaux fins et précis et je donne vie à des petits animaux en coton, de tendres poupées … »

Toujours à la recherche de nouvelles techniques, Anne a testé l’été dernier la frivolité à la navette et avec un peu d’entraînement, elle est parvenue à réaliser de fines dentelles qui sont venues agrémenter une collection de petites figurines en modelage. « J’aime l’association des techniques et il n’est pas rare de retrouver du crochet dans mes collections de modelage. »

« Le modelage occupe le plus clair de mon temps libre mais aussi … beaucoup d’espace dans une partie de mon salon. C’est là que je me sens créative car  j’aime être entourée de ma petite famille … et de mon chat ! »

C’est en 2009,  à travers les créations en porcelaine à modeler de Natasel qu’Anne a découvert cette technique en feuilletant la première édition de son ouvrage « Elfes, fées et lutins ».  » Cet univers d’elfes et de lutines m’a tout de suite inspiré et l’auteur nous promettait « d’agréables heures passées les mains dans la pâte » : quelques années plus tard, j’avoue que la promesse fut bien tenue, les doigts dans la FIMO en ce qui me concerne … »

Depuis ce temps,  Anne évolue à son rythme  (« plutôt lent, je ne suis pas très productive ! ») dans un petit univers peuplé de fées malicieuses et de gentilles poupées. « J’ai toujours aimé les poupées et ce depuis ma plus tendre enfance.  J’ai d’ailleurs reçu la dernière en cadeau à l’âge de 14 ans et je crois que c’est elle qui a inspiré mes collections. C’était une poupée d’influence Sarah Kay (« je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans… ») toute en rondeurs et en tendresse, avec un petit nez retroussé  et de jolies joues rosées. Je pense que mon style vient de là … Je voulais retrouver cette douceur dans mes petits personnages. J’attache beaucoup d’importance à la finesse  des traits du visage, aux cils microscopiques que je pose un à un …  et à tous ces petits détails que je suis parfois  la seule à remarquer …  J’aime les courbes, les volutes et les arabesques. »


« Le challenge qui m’anime depuis quelques temps et qui vient juste d’aboutir est d’intégrer de petits pendentifs à mes collections mais en restant toujours fidèle au style qui les caractérise. »

« Le modelage, c’est avant tout de la méthode pour réussir à créer un objet en 3D mais une fois la technique dépassée, je trouve mon inspiration dans la nature qui m’entoure et que je côtoie chaque jour puisque j’habite à la campagne. Les formes des fleurs, les couleurs des feuilles, la source est intarissable à qui sait l’observer … »

Bonne découverte de l’univers magique de Choco’Rose !

2 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *