Découvrez la « boite à clous » tout en couture de Map

Map (son surnom dans la vie courante également), 33 ans, mère de 3 enfants âgés de 9 à 5 ans, a créé son blog La boite à clous il y a 6 ans pour montrer ses petites bricoles à ses amies qui vivaient loin d’elle. « Elles ne commentent jamais mais regardent toujours ! »

Et puis Map a commencé à publier un peu sur les blogs collectifs, et d’autres personnes ont commencé à venir voir ce qu’elle faisait. Et petit à petit, elle s’est fait des amies avec des bloggeuses qu’elle a pu rencontrer en chair et en os. « C’est formidable de pouvoir partager sa passion à distance. Au début je ne connaissais aucune couturière, c’était une aide de pouvoir discuter via les blogs. »

 

Elle avait déjà fait des petites choses en couture lorsqu’elle était enfant. Sa mère l’avait même inscrite à un cours de broderie. « Mais j’avais un sérieux problème avec la persévérance : j’ai arrêté au bout d’un trimestre. Elle est une pro du tricot, mais j’ai abandonné car je m’étais emmêlé dans les fils. Ado j’ai retenté puis j’ai à nouveau arrêté. »

« Quand j’ai eu mon premier bébé, une fille, ma mère est arrivée avec une machine à coudre (Singer, années 80) qu’elle venait d’hériter, et  m’a dit que ce serait toujours utile d’en avoir une !« 

une robe réaliser par boite à clous

Map n’était pas trop favorable pour avoir une machine à coudre car elle vivait dans un 45m² à Paris. Mais elle a commencé à réfléchir à ce qu’elle pourrait faire : un tour de lit, un petit sac… et le virus a pris ! « Je me suis mise à coudre, à terminer ce que je faisais, et surtout à ne pas me lasser ni abandonner. Et la machine a lâché quelques mois après. C’était rageant. Mais mon mari m’en a offerte une toute neuve et m’a encouragée à la “rentabiliser”. » Au début elle cousait peu : beaucoup de déménagements et enfants si petits qu’elle manquait de temps. Depuis 3 ans elle a pris de l’assurance en couture et plus de temps libre: « je peux maintenant coudre plus rapidement, et donc plus en quantité également. »

Côté loisirs créatifs, Map a aussi été tenté par le scrapbooking, la peinture décorative, et elle a même essayé le tricot l’an dernier. « Mais clairement, un seul domaine à la fois me convient mieux. Mieux vaut que je me concentre et me perfectionne sur la couture. J’ai tendance à me perdre si je  touche à tout. »

« Depuis notre petit appartement parisien, nous avons déménagé 3 fois  et mon coin couture a donc évolué »

imperméable boite à clous

Pendant quelques années, Map a cousu sur sa table à manger puis un dressing sans fenêtre l’a comblé pendant 3 ans. « Ma machine à coudre était sur le bureau d’ordinateur. Pendant 1 an, j’ai eu une vraie pièce pour moi, mes garçons ayant demandé à dormir ensemble, j’ai pris la chambre qui restait. C’est agréable quand on peut s’isoler pour se concentrer. Je peux tout laisser sorti et y revenir quelques jours plus tard avec un bureau pour les machines à coudre et un autre pour l’ordinateur. Quand je couds ou copie un patron, je peux ainsi écouter de la musique, de la radio, regarder d’un oeil un reportage ou un épisode de série. » (Depuis ce portrait Map a déménagé de la France aux Etats-Unis à Sacramento où un nouveau coin couture l’attend prochainement.)

« Le coton et le lin sont agréables à travailler. Le jersey me fait encore un peu peur, mais je me soigne. »

des idées originales de couture pour enfants

Côté créations, Map fait surtout des vêtements, simples et classiques à l’image de ce qu’elle achèterait dans un magasin. « Je souhaite que mes enfants ou moi portions des vêtements dont on ne voit pas trop qu’ils sont faits maison, alors je reste près de la mode actuelle et je soigne les finitions. Je fais peu d’accessoires et peu d’objets pour la maison : les enfants grandissent vite et il y a plus de besoins vestimentaires. »

Côté inspiration, soit elle est inspiré par un produit fini qui lui donne envie de le recréer : vêtement vu dans un magazine, sur un blog, dans un magasin,… soit elle est inspirée par les fournitures : les nouveaux patrons de créateurs, le tissu trouvé au marché Saint Pierre… « Quand je dois coudre par besoin (besoin d’un pantalon, besoin de coudre un déguisement ou un cadeau), j’ai plus de mal à trouver le tissu ou le patron. En fait, soit l’idée me saute aux yeux, soit je dois beaucoup creuser car c’est à ce moment là que je doute. Et quand je doute, ou que je dois choisir entre plusieurs possibilités, je stagne. Je peux littéralement rester assise devant mon armoire à tissus pendant des heures à chercher quoi faire et comment. »

Dans sa bibliothèque qui a déménagé avec elle, Map a le livre de Sophie de Luzan et ceux de Grain de Maïs. « Ils sont superbes. Ce sont deux super créatrices. J’ai vu que beaucoup de nouveaux livres sortaient en septembre, dont certains qui me tentent beaucoup, mais je ne serais plus en France pour les acheter, quel dommage ! » (et si Map pourra les acheter sur Amazon.com qui référence Creapassions.com !)

Bonne découverte des créations de Map !

2 réponses
  1. ALIOT
    ALIOT dit :

    bonjour
    je trouve vos créations magnifiques les vêtements sac, pantalon, et chemisier enfant sont top ! j’ai beaucoup aimé la robe bleu avec empiècement blanc mais le top c’est la veste jaune avec le petit poisson les finitions ont l’air très bien.
    J’ai une machine à coudre mais je n’arrive pas à me lancer. Il serait temps j’ai 67 ans
    merci pour « la boîte à clous ça fait rêver
    FELICITATIONS MAP !!!

    Répondre
  2. Mélina
    Mélina dit :

    Mon mentor, mon inspiratrice, celle sur qui je pompe tout ou presque, qui m’a prodigué tant de conseils, m’a poussée à persévérer ou me lancer dans de nouvelles techniques, alors que 10 ans nous séparent (c’est moi la plus vieille) et que je couds depuis l’adolescence!
    Bravo Mape, fière de toi
    😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *