Découvrez les créations en polymère de Feux de paille

Stéphanie, 38 ans, maman d’un petit garçon de 6 ans, est éducatrice spécialisée. Elle habite une petite commune dans l’ouest Lyonnais. Depuis toute petite, elle baigne dans les loisirs créatifs. Ses parents lui ont appris ainsi qu’à ses frères et sa sœur à bricoler.

« Mon père c’est plutôt gros oeuvre et mécanique, ma mère c’était couture, cartonnage, peinture sur soie, patchwork, dentelle aux fuseaux… Aujourd’hui un de mes frères est photographe, ma soeur est touche à tout de manière admirable (Atelier-Idiartia ) et j’ai un autre frère qui fait plein de trucs mais qu’il ne montre pas ! Et moi je me suis essayée à tout un tas de choses : dessin, peinture, modelage, servietage, retapage de meubles, couture… Mais depuis 4 ans, c’est la pâte polymère qui m’occupe les mains et la tête. »


« J’ai découvert les possibilités infinies que propose cette matière, mon enthousiasme a pris … comme un feu de paille. C’est d’ailleurs le nom de mon blog  Feux de paille ! »


Il se trouve qu’elle s’était achetée une MAP, et quelques pains de pâtes quelques mois auparavant. Elle avait essayé mais tout était ressorti moche après cuisson.

« J’avais un four à gaz, pas du tout précis et tout avait bruni. J’avais tout rangé dans un carton, au fond du garage. Et un jour, en panne de projet couture, j’ai ressorti tout ça, et je ne l’ai plus jamais rangé (enfin…façon de parler !). Et j’ai aussi changé de four ! »


Couvert de famille


Elle a commencé en se faisant des boucles d’oreilles, et puis ça a plu à ses collègues, à ses copines… Aujourd’hui, ses collègues ont toutes des bijoux made in « Feux de Paille ». »Même ma chef ! » Depuis le mois de septembre, elle a emménagé dans une maison qui a une pièce au sous-sol où Stéphanie a pu installer une salle de jeu pour son fils et un atelier pour elle.

« Chacun ses jouets ! C’est un vrai bonheur de pouvoir bricoler sans avoir à ranger avant de passer à table. Et puis m’étaler… avoir tout à portée de main ! »

En polymère, Stéphanie a l’impression d’être en permanence en phase de découverte. Elle aime cependant particulièrement le travail de canes kaléidoscopiques et la technique de mokumé gané.

«  Scalper ça me détend ! Scalper la pâte, s’entend ! Et puis la couleur… j’aime la couleur. C’est un fantastique exutoire, je joue et ça m’apporte beaucoup. Et si en plus ça plait à d’autres… je suis comblée ! »


vide poche en cane bleue


« J’aime faire des bijoux, mais pas que ça. J’adore les canes Kaléido, mais ce n’est pas facile de les mettre en valeur sur des bijoux. Ce sont des motifs qui sont beaux dans la répétition, alors j’ai trouvé que sur des vide-poche ou des couverts à salade ça rendait bien. »


Pour s’inspirer Stéphanie aime flâner sur pinterest, tant sur les tableaux sur la polymère que sur les tableaux de dessins, de patchwork, d’art textile.

« Je suis également beaucoup de tuto riels trouvés sur le net, ou dans les livres. Je suis très reconnaissante à toutes ces créatrices qui publient leur tuto et rendent accessible des techniques très intéressantes. Je met un point d’honneur à citer mes sources. Je fais aussi partie du groupe créationfimo, j’ai beaucoup appris grâce aux mordues de la polymère. »


collection BO noir et blanc.JPG


Évidemment elle connait les éditions Creapassions.com.

« J’ai quelques livres : le premier de Marie-France Tournat, celui d’Hélène Jean-Claude, celui de Bounette, de Florence Création Myway.. Ils m’accompagnent encore souvent ! »

Bonne découverte de l’univers créatif de Stéphanie !


2 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *