Découvrez Nappy Knitter depuis qu’elle tricote !

Bintou, alias Nappy Knitter, a commencé à s’intéresser au tricot pour une raison assez étonnante : tout a commencé par une histoire…. de cheveux !

« En effet, ayant les cheveux crépus et assez fragiles, je voulais à tout prix les protéger de l’hiver et avoir des accessoires (bonnets, écharpes) en matière naturelle (les matières synthétiques fragilisant mes cheveux, notamment l’acrylique avec l’électricité statique). Comme j’avais du mal à trouver ce qui me plaisait, je me suis dit : Pourquoi ne pas apprendre à tricoter ? Après un essai totalement raté avec la mère d’une de mes amies, j’ai tout de même décidé de persévérer, et grâce à Youtube, j’y suis arrivée ! »


« Dans le tricot j’ai été tout de suite fascinée par le fait d’avoir la possibilité de pouvoir travailler des matières naturelles et de créer des ouvrages uniques. »


Elle adore la mode et Bintou a compris qu’avec le tricot elle avait là l’opportunité de se faire des pièces sur mesure. Rapidement, elle s’est plongée dans le monde virtuel du tricot/crochet, avec une belle communauté internationale qu’elle a découvert grâce à des blogs et surtout Ravelry .

« C’est ainsi que j’ai ressenti le besoin de partager avec des personnes du monde entier réunis par cette même passion.  D’où l’idée de mon blog « Depuis qu’elle tricote » mais d’également du webzine intheloop dédié aux arts de laine que j’ai crée avec 2 amies passionnées : Caroline et Elise. »


Pengueno


« J’ai commencé le tricot en 2010 , soit il y a bientôt 6 ans ! »


Depuis l’an dernier Bintou a également commencé la couture. Lorsqu’elle était petite vers 8 ans, sa grand-mère lui avait appris à crocheter mais elle a totalement laissé cela de côté jusqu’à ce qu’elle reprenne le tricot !

« Aujourd’hui je tricote beaucoup plus que je ne crochète tout simplement parce que je trouve que je peux faire plus de choses à mon goût avec mes aiguilles plutôt qu’en crochet. En général, je crochète plutôt des accessoires alors qu’en tricot je fais tout : vêtements, accessoires, bijoux, chaussettes, etc. »

Comme elle habite à Paris, du coup, Bintou n’a pas forcément beaucoup de surface pour aménager l’atelier de ses rêves, mais en revanche, elle a tout de même la chance d’avoir une pièce à laines (qu’elle partage avec son mari qui y stocke sa collection de BD ! ) avec de belles étagères et une bibliothèque d’ouvrages techniques sur le tricot bien garnie.


« Le tricot, c’est pratique car c’est assez facile à emporter, du coup je travaille un peu partout, sur mon canapé, dans mon lit, dans le métro, un café…..bref je m’adapte !  C’est peut-être pour cela que j’ai un peu plus de mal avec la couture… »


Comme vous le verrez sur son blog, son style est urbain et très coloré ce qui étonne pas mal les gens car ils associent plus le tricot à un univers champêtre, ou rustique plutôt qu’à la rue ou des graffitis !

« Je pense que mes créations me ressemblent, et sont imprégnées de mon environnement et mes origines. J’ai appelé mon châle Château-rouge en hommage au tissu wax africain très coloré et que j’adore, du coup j’ai crée un châle dans des couleurs pleines de peps pour retrouver cette énergie ! J’adore tricoter, et pour moi le procès est aussi important que le résultat final, j’essaye donc de réaliser des modèles agréables à tricoter afin que le processus soit aussi plaisant que l’objet fini ! Pour moi c’est très important. »



Sa laine préférée est sans aucun doute le merino car elle est douce, facile à travailler et convient pour la plupart des ouvrages.  Elle aime beaucoup expérimenter différentes matières ainsi que des mélanges.

« En ce moment je travaille sur un projet qui mélange des fils fins en mérino avec un fil mohair et soie, cela permet de créer de nouvelles couleurs, des nouvelles textures, j’adore. À la maison, hormis l’angora (auquel je suis allergique) j’ai un peu de tout : du merino, de la soie, du mohair, de l’alpaga , du lin, du coton, des laines rustiques, de la corde et même….du papier ! En effet, à chaque fois que je voyage, j’essaye de rapporter des matières que je ne trouve pas à Paris, j’ai eu dernièrement la chance d’aller au festival d’Edinburgh où j’ai pu découvrir des nouvelles laines absolument somptueuses. »


« En général je crée quelque chose dont j’ai besoin: une pièce que je trouve manquante à ma garde-robe. »


Elle trouve des inspirations un peu partout, en regardant un film à la TV, en bouquinant, en parcourant des blogs , sur Pinterest, dans des magazines en observant les passants dans la rue.

« Les lieux ne manquent pas, c’est plutôt le temps qui me manque pour arriver à réaliser toutes mes idées ! Je suis également inspirée par de nombreux designers dans le monde entier dont je peux suivre facilement l’actualité via les réseaux sociaux. »



Le seul ouvrage Creapassions.com que Bintou connait est le livre de l’Atelier de Blousette Rose,

« ouvrage que j’ai acheté lorsque j’ai démarré la couture et dont les explications m’ont parues très claires même si à ce jour je n’ai encore réalisé aucun modèle (par manque de temps….) ! »

Bonne découverte de l’univers créatif et coloré de Bintou,


0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *