Découvrez les petites coutures de Trois petits riens

trois petits riens
Aude, alias Trois petits riens, a commencé la couture vers 6 ou 7 ans avec des bouts de tissus trouver ça et là du fil et une aiguille. « Nous avions ma grande soeur et moi une toute petite machine à coudre vintage Singer, elle était en métal bleu ciel et en bois clair, il fallait tourner une manivelle sur le côté. J’adorais ça, j’avais l’impression d’être une dame ! Puis j’ai à l’adolescence utiliser la machine à coudre de ma maman pour faire des sacs. Enfin, c’est ma maman qui m’a offert ma machine à coudre il y a 10 ans maintenant. C’est celle avec laquelle je travaille aujourd’hui et cela fait 10 ans que je fais réellement de la couture pour mes filles, la maison, moi et dernièrement pour les autres. »
« Mon modèle de poupée est née d’une envie de ma fille aînée. »

Au départ, une midinette !

Sa fille aînée avait 4 ans et elle voulait que sa maman lui fabrique un lapin avec de très longues jambes et de très longues oreilles. « Il y a donc eu le lièvre d’abord puis la Midinette ensuite, qui est un lapin à qui j’ai retiré les oreilles, ajouté des cheveux et grimé des traits plus féminins. La Midinette est née de l’envie de faire un petit grigri, au delà du doudou des enfants, comme l’était le premier lapin, elle est plutôt destinée aux femmes, aux grands enfants et aux adultes sensibles aux objets qui les entourent, aimant le confort et la poésie et rêvant encore beaucoup. »
Quand Aude a emménagé dans sa maison il y a 9 ans, il y avait une toute petite pièce donnant dans son entrée, très vite la famille a convenu que ces 6 m² seraient les siens. « C’est devenu mon atelier, mon repère, ma cachette. J’y suis très souvent, c’est l’avantage d’être au même niveau que le séjour et la cuisine. »
trois petits riens
« Je n’aime pas trop me cantonner à un style particulier mais je dirai qu’il est plutôt délicat, romantique, raffiné et un peu bohème dans les motifs que j’utilise. »

Des créations au naturel

Côté matière Aude aime travailler les matières naturelles, la toile de coton brute mais pas trop épaisse, les tissus en coton, la feutrine de laine, la soie, la laine… Pour s’inspirer, elle va beaucoup sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram. « Les associations de couleurs sur des photos que j’y vois me donnent envie de reproduire ces mélanges mais avec du tissu, il y a aussi Pinterest, et puis ce que je vois dans la rue, dans mon jardin, dans les livres. En fait, j’ai tout le temps les sens en éveil. »
 
Côté lecture couture, elle a eu l’occasion de feuilleter Grains de couture pour Hommes & Femmes. « Je me restreins sur les livres de patrons couture, même s’ils ont ma préférence, car je manque de temps pour coudre des vêtements. »
grains-de-couture-pour-femmes-et-hommes
Bonne découverte de l’univers créatif de Trois petits riens !
separator
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *