Découvrez une nouvelle décoration de table de Dom sur le thème de Pâques

Voici une nouvelle idée de décoration de table de Dominique Bart-Rowe, « Les tables imaginatives de Dom » sur le thème de Pâques !

Chez Dom, Pâques a décidé cette année de bouder ses couleurs vives habituelles au profit de tonalités shabby beiges et blanches. La table dressée ici fait donc la part belle aux tons naturels et neutres et aux idées  créatives de toutes sortes qui ne demandent pas trop de temps d’exécution.

les oeufs décoratifs

Dom a utilisé une nappe (Eurodif) couleur beige et lin avec des petits pois blanc cassé très frais, d’aspect rustique qui s’accorde bien avec les tons naturels employés. « Le centre de table-maison a été réalisé rapidement avec des boites en carton kraft (Cultura) puis, j’ai ajouté de jolis noeuds en rubans de satin et de dentelle (mercerie le fil d’Ocelie) et des petits canards et lapins de pâques-maison (coulés en plâtre avec un moule en silicone à chocolats de Pâques) qui courent tout autour de la fausse pièce montée. »

Un gros lapin (Maison Jarvil) coiffe le sommet du centre de table. « Ces boites gigognes sont réutilisables indéfiniment et peuvent être décorées de différentes façons selon les fêtes carillonnées ou notre envie du moment ».

Des oeufs décorés maison complètent la mise en scène. « Ils sont réalisés avec des oeufs blancs (Auchan) évidés (gare à l’indigestion d’oeufs !) décorés de jolies images vintage trouvées sur le Net et collées sur les oeufs grâce à du vernis colle, j’ai ajouté ensuite de la dentelle, des morceaux de partitions de musique et le tour est joué ! »

Elle a déniché une poule en brocante pour 2 euros le printemps dernier. Elle trône sur un nid-maison fabriqué à partir de petites branches ramassées en forêt qu’elle a tressées ensemble et reliées en un cercle pour figurer le nid. Des petits oeufs et des fleurs fraîches courent tout autour du nid pour apporter une note de fraîcheur à l’ensemble.

Un gros oeuf en trois dimensions en bois décore la droite de la table. « Il était soldé pour trois fois rien à Cultura cet hiver. Je l’ai décoré d’oeufs et d’étiquettes-maison faites à partir de vieux timbres rétro puisés sur Internet (tapez timbre vintage/images sur google) que j’ai scanné et imprimé puis je les ai collé sur des étiquettes kraft à l’aspect vieillot (Artémio). »

Dom a coulé un gros lapin en plâtre maison dans un moule en silicone trouvé sur Internet, destiné à faire de bons gros gâteaux et détourné de sa fonction première. « Les moules en silicone sont parfaits pour fabriquer de jolis personnages en plâtre que l’on peut garder indéfiniment pour en décorer la maison. Couler du plâtre est à la portée de tous et un jeu d’enfant, donc, inutile de vous en priver. Vous trouverez sur Internet toutes sortes de moules en silicone disponibles pour tous usages (glaçons, gâteaux, décos en plâtre, etc.). Vous pouvez également fabriquer ses propres moules en modelant un prototype et en prenant son empreinte avec de la pâte à base de silicone qui durcit à l’air.  » Le lapin de plâtre a ensuite été endimanché avec un joli noeud de satin assorti à la table.

Une jolie poule dont la base s’est fracassée lors d’une grosse bourrasque de vent a trouvé une seconde jeunesse sur la table de Dom. « Il a suffi de la poser dans un joli panier et de cacher les dégâts avec de la mousse ramassée en forêt puis j’ai ajouté du gypsophile, des petits oeufs, revêtu la poule d’un joli noeud et d’une étiquette pour en faire une poulette heureuse de fêter Pâques en famille avec le lapin… Elle semble même lever les yeux au ciel pour essayer de décrypter quel temps il pourrait faire à Pâques !  »

Lapin de Pâques

Une autre poule facétieuse est allée pondre sur la commode. Dom l’a trouvé à 4 euros avec son décor parisien dans un magasin de dépot vente de Beynes (« Ma petite boutique »).

Un lapin-maison tricoté au point de mousse semble ravi se trouver là. Comme il n’est pas en chocolat, il n’a pas peur de se faire croquer ! Pour le réaliser, Dom a tricoté un carré au point de mousse avec 30 mailles puis, elle a froncé au tiers d’un côté tout un côté et avec un point, elle a rassemblé le milieu du haut pour faire les oreilles. « J’ai bourré ensuite de duvet la tête du lapin et je l’ai fermé avec des coutures à la main puis j’ai bien délimité le cou en passant un noeud décoratif autour du cou du lapin. Enfin, j’ai rembourré le corps du lapin (qui doit être plus gros que la tête), je l’ai fermé sur le côté et le bas par des points. J’ai ajouté un pompon sur le derrière et j’ai collé des yeux. J’ai terminé cette petite création de Pâques par quelques points (de bourdon et de tige) de laine pour dessiner le nez et la bouche de ce lapin. J’ai ainsi pu lui donner toutes les mines : lapin triste ou lapin gai, lapin effaré selon l’expression rendue par les quelques points de broderie. »

La place du convive est dressée avec deux assiettes, un assiette carrée  et une assiette ronde couleur beige naturel (Maisons du Monde).

Le cadeau d’invité est une petite cocotte blanche récupérée par Dom à Noël chez son boucher. « Elle contenait une entrée festive. Une petite pièce montée maison a été coulée en plâtre dans un moule à mini mini pièces montées et elle a ensuite été décorée de galons et de dentelle, un lapin ou une poule surmonte chaque cadeau d’invité. »

Pièce montée lapin de Pâques

Les serviettes de table en lin sont nouées à l’aide d’un rond de serviette en plâtre-maison à l’effigie d’un poussin ou d’un lapin. Une jolie branche de « chatons » décore chaque serviette tandis qu’un petit lapin blanc gambade autour.

Devant chaque verre, un second cadeau d’invité fabriqué maison : il s’agit d’un oeuf en osier (Zodio/ Arthémio) recouvert d’un pliage de serviette en papier (Zodio) en forme d’oreilles de lapin. « Pour réaliser ce pliage très simple, il suffit de plier votre serviette en diagonale, on a alors deux épaisseurs en forme d’un triangle. Puis, on replie la pointe sur trois centimètres en ne cessant de replier la serviette jusqu’à ce qu’on n’ait plus qu’un long ruban de papier qu’on place ensuite autour de l’oeuf en partant de la base, on relie les deux extrémités de la serviette sur le haut de l’oeuf avec un bout de raphia puis on fait un noeud et alors, les deux oreilles du lapin se détachent de l’oeuf qui figure ainsi la tête du lapin. »

Décoration en forme de lapin

Les porte-couteaux sont des moulages maison en forme de petits lapins.

Les dossiers de chaises sont ornés d’une image trouvée sur le Net et décos ou d’un découpage fait dans du papier cartonné ondulé. « Le site « the graphicfairy » offre de nombreuses images vintage gratuites dans lesquelles on peut puiser pour décorer nos tables. »
Gabarit lapin
« Voici donc une table pascale qui regorge d’idées créatives parmi lesquelles vous pourrez puiser à volonté ! Alors, à vos serviettes et ciseaux, partez, décorez pour Pâques ! »

Et n’hésitez pas à découvrir les autres idées décoratives de Dom pour toutes occasions et saisons dans son livre « Les tables imaginatives de Dom ».

Bonne fête de Pâques !

4 réponses
    • dom (les Tables imaginatives de Dom)
      dom (les Tables imaginatives de Dom) dit :

      merci, Sylvie ! oui, plein d’idées qui ne demandent qu’un tout petit peu de temps et de courage pour les concrétiser et on est ensuite bien récompensées ! une seule ou deux idées suffisent à dresser une jolie table. On n’a plus qu’à puiser , prendre et décliner ce qui nous plait sur cette table, pas besoin de tout refaire. J’en mets souvent beaucoup sur mes tables car ainsi, chacun puise ce qu’il veut reproduire pour sa propre table.

      Répondre
  1. Nadège
    Nadège dit :

    Pâques est une fête agréable pour la déco de table et Dom nous le prouve avec cette très jolie table et toutes les idées qui regorgent !!! j’adore les tons choisis.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *