Direction la Savoie pour découvrir le scrap très intime d’Anne-Claire

Anne-Claire (Nann dans la sphère scrapesque), 29 ans, vit en Savoie. Elle scrappe depuis janvier 2008. Mais avant d’en faire, elle pensait déjà depuis plus de deux ans sans oser à se lancer. « C’est trop cher », « Tu ne vas pas consacrer un tel budget juste pour du loisir », « C’est culcul, c’est pas du « vrai Art » « , « C’est pas pour toi, tu seras déçue, ce sera moche par rapport à ce que les autres font », etc… Toutes ces petites phrases assassines que sait si bien nous rabâcher notre radio critique interne. » Anne-Claire a donc mis du temps à se donner l’autorisation de faire du scrapbooking !

 

Depuis toute petite, elle aime tout ce qui est créatif. « J’étais douée en dessin, j’inventais de longues histoires que j’enregistrais sur un magnétophone, j’adorais peindre… Puis j’ai enterré tout ça un bon moment car ce n’était pas considéré comme sérieux, utile, rentable… C’est grâce à la lecture de livres que je me suis mise à prendre soin de mes envies créatives. Mais ça a vraiment été tout un travail de reconquête, comme dit J. Cameron, et ce n’est pas fini… Depuis, j’essaie différentes choses comme le scrap, la fimo, la feutrine, le dessin,… »

Scrapper la détend et lui permet de parler de sa vie, des hauts et des bas

 

En scrap Anne-Claire aime pouvoir s’exprimer sur tous les sujets, y compris des sujets un peu plus sombres, comme dans une sorte de journal intime. « Par exemple, j’ai fait récemment une page sur un amoureux que j’ai du mal à oublier.

 

Je trouve que dans le monde du scrap, on a souvent tendance à occulter une partie de la vie qui est moins « fun », moins esthétique, moins « page-de-publicité-pour-famille-Ricoré-qui-sourit-dès-le-petit-déjeuner…Les collections de tampons claironnent « du bonheur, du bonheur et encore du bonheur », « de la tendresse », des calinous, des fleurs et des papillons, youpi chantons tous avec les bisounours… ok c’est bien joli. Mais il n’y a pas que ça dans la vie. Je ne fais pas du scrap que pour l’aspect esthétique (même si ça compte), ou pour avoir l’air d’être la plus heureuse de la terre sur mon blog, je le fais pour parler de ma vie, un peu comme un moyen de sublimation parfois (je suis psycho de formation, désolée ça ressort quelques fois…) et ma vie, c’est aussi des parties plus sombres. »

 

Pour Anne-Claire, c’est une question d’intégrité et d’honnêteté d’aborder via le scrap de temps en temps des sujets plus intimes ou plus sombres. « Même pour parler de la mer sous son aspect un peu sauvage (type paysages de Bretagne sous le crachin plutôt que surfeurs et parasols…) j’ai un peu galéré pour trouver des papiers appropriés… Pour moi, la beauté peut aussi se trouver dans la nostalgie, dans ce qui est un peu plus brut et moins romancé… Bon ceci dit, j’aime aussi les sujets très joyeux et colorés! C’est juste que je ne trouve pas réaliste de se limiter à cela… »

Son travail à plein temps dans le domaine de l’aide aux femmes victimes de violences ne la laisse pas toujours le temps de scrapper autant qu’elle le voudrait. « J’aimerais être de ces blogueuses hyper-régulières (mais bon il y a parmi elles beaucoup de femmes au foyer ou à temps partiel, ça aide aussi !) qui arrivent à aligner une page par jour ou même par semaine, mais en fait je scrappe plutôt par à-coups… Je peux passer des mois sans arriver à trouver le temps de m’y mettre et d’un coup enchaîner une dizaine de pages sur un long week-end… J’aimerais tout de même m’y mettre de manière plus régulière. »

 

 

Elle s’est aménagée une petite « scrap-bed-room » avec un grand lit mezzanine, en dessous, la table la plus longue qu’elle a pu trouver en guise de bureau, sur le bureau, un « sur-bureau » (qui est en fait un ancien meuble de tri postal déniché dans le grenier de ses grands-parents, de la même longueur que le bureau, parfait pour entreposer sa collection d’encres, de perforatrices, de trousses de crayons, de boîtes de peintures, etc. sur le côté, perpendiculaire au bureau (ce qui est pratique pour tout attraper) une grande étagère à casiers carrés dans laquelle elle a tout le reste de son matos, rangé dans des petits casiers en osier, ainsi que sa bibliothèques d’ouvrages. « Je suis assez contente de cet aménagement car il est fonctionnel, pensé pour gagner le maximum de place, et, quand il est rangé (oui oui, ça arrive!!), rien ne dépasse et ça fait clean, contrairement à mes débuts en scrap où je ne retrouvais jamais rien! Pendant l’été je sors tout sur ma table de jardin et je scrappe sous mon parasol, face aux vaches qui me contemplent un peu blasées ! »

Dans sa bibliothèque, Anne-Claire a bien sûr des livres Créapassions comme Scrap Voyage, Pages et albums créatifs en scrap, mais ses ouvrages préférés dans cette collection ne concernent pas le scrap ! Ce sont « Créez votre art journal » et « Créez votre carnet de dessin » ainsi que « Gourmandises à créer en pâte polymère ». « J’ai tenté quelques gourmandises et me suis beaucoup amusée… Quand au dessin… ça vient petit à petit ! »      Et maintenant bonne découverte de l’univers scrapesque d’Anne-Claire,

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *