Instagram : je t’aime moi non plus !

     

 Instagram… Instagram… Vous avez dit Instagram. Et oui Instagram fait aujourd’hui partie de notre quotidien numérique. Si vous ne savez ce qu’est Instagram, c’est tout simplement une application de partage de photos créée en 2010. Au début elle était uniquement disponible sur smartphone, maintenant elle l’est également sur internet. En 2012, cette application a même été achetée 1 milliard de dollars par Facebook ! Normal car c’est une sorte de réseau social où l’on partage ses photos dans le monde entier. Elles sont en plus stylisées à la mode vintage. Cette application compte plus de 100 millions d’abonnés ! Peut-être vous d’ailleurs ? Personnellement j’ai chargé l’application mais je ne me suis pas encore devenue « Instagramaddict ».  
 
 Car Instagram est addictif. L’application fait partie de la vie de nombreuses personnes, stars où anonymes, qui partagent leur vie sous toutes les coutures (vraiment toutes les coutures !) aux autres abonnés. Il existe même une étude sur les familles présentes sur Instagram ! Et oui en fonction de ce que vous postez, vous appartenez à l’une des 7 familles d’Instagram : les people, les chiens et chats, les bloggeuses mode, les « foodies » (accro aux photos aux restos), les « chauds lapins », les touristes, les artistes. 
 
 Mais cette mode d' »Instagramania » commence à faire débat. Le site College Humor l’a ainsi brocardé avec cette vidéo « Look at this Instagram ». Avec l’explosion des réseaux sociaux, des smartphones, la photographie fait partie intégrante de votre vie et dit tout de nos envies, manies, activités. Tout le monde peut entrer dans votre vie intime. Mais trop de photos diffusées aussi facilement ne vont-elles pas tuées l’intérêt de ce nouveau de communication non verbal. 
 
 A l’instar de la chanson Video killed the radio star, Instagram (ou toutes les applications de ce type) ne vont-elles pas tuer la photo ? Je vous conseille d’ailleurs de lire un excellent billet sur le sujet en cliquant ici). Et que vont devenir ces milliards de photos prises et stockées. Suite à une probable modification des conditions d’utilisation d’Instagram (le réseau émettait l’hypothèse de revendre les photos de ses utilisateurs !), il y a d’ailleurs eu une levée de boucliers notamment aux Etats-Unis contre Instagram… L’avenir des photos des « Instagramaddicts » devient finalement un véritable enjeu économique bien loin de l’esprit de partage gratuit des origines de l’application. Et les concurrents se mettent dans la brèche en proposant d’autres applications (à découvrir en cliquant ici). 
 
 Un billet à méditer quand vous cliquerez pour partager vos photos du jour !    

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *