Isa file pas droit !

Installée dans le Finistère depuis 1 an, Isabelle, alias « Isa File pas droit« , 37 ans, mère de 2 enfants, coud et anime bénévolement des ateliers de couture. Son nom est une petite allusion au droit fil qu’elle a souvent eu du mal à respecter!

« Il représente mon côté anticonformiste et instinctif avec humour et autodérision…c’est aussi un petit clin d’oeil à la sclérose en plaque dont je suis atteinte depuis 6 ans et qui fait que, certains jours, je ne marche littéralement pas droit ! »

« J’aime rire et vivre les choses de manière positive, c’est ma philosophie et j’avais besoin de faire sourire les gens lorsqu’ils entendent le nom de ma boite. »

Elle a toujours dessiné et bricolé mais sans y accorder de l’importance. Depuis 7 ans, elle coud mais de manière intensive depuis 2 ans.

« Je peux passer plusieurs heures sur une ouvrage sans réfléchir à autre chose, c’est presque une forme de méditation et ça me fait énormément de bien. Et j’aime la philosophie du DIY en général, l’autonomie et la fierté que cela procure de Faire soi-même… »

Son atelier couture est calé dans un coin de sa chambre, mais plus le temps passe, plus il s’agrandit ! « J’ai donc l’impression de bosser sur mon lit et de dormir au boulot ! »

Généralement elle craque pour un tissu et le reste suit… « J’aime aussi créer des choses qui correspondent pleinement à la personne à qui ma création est destinée. »

« Ce qui est commun à toutes mes créations, c’est qu’il y a quelque chose de recyclé, de réutilisé dedans…un vieux drap en coton devient un tapis d’éveil, un jean troué est transformé en sac de bille…. j’adore récupérer des sacs et des textiles usagés pour leur redonner une seconde vie. »

Côté tissus, elle a quelques marques de tissus fétiches (Petit pan et Lillestoff entre autres), et elle s’intéresse de plus en plus aux matières brutes, comme la laine ou le cuir, traitées le moins possible…

Pour créer elle a tout le temps les yeux ouverts ! « J’ai la chance d’habiter depuis 1 an en Bretagne, qui est une région riche de créativité et d’artisanat… Les rencontres que j’ai déjà faites en une année ainsi que ses paysages riches de légendes et d’histoire sont des ressources permanentes. Les réseaux sociaux sont aussi des sources d’inspiration et de partage mais je les utilise avec prudence. »

« Ma bibliothèque est assez riche en Creapassions ! »

Dans sa bibliothèque Isabelle doit avoir une dizaine de livres Creapassions. « J’ai un attachement particulier pour ceux d’Edwige Foissac. Je ne suis pas prête d’oublier la fierté que j’ai eu lorsque j’ai réussi mon premier sac ! J’utilise très souvent le livre de modèles pour garçons de Mélanie Moubarek et celui des chaussons d’Anne Walterthum, entre autres pour habiller mon fils de 7 ans de la tête aux pieds. »
Alors suivez le fil des créations d’Isabelle atteinte d’une « couturite aigüe » !
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *