Découvrez Kicoud et sa passion de la couture et du patchwork

kicoud

Marie habite à Albi dans le Tarn (Sud-ouest). Depuis toute petite sa maman lui a donné le goût de créer. « Elle me faisait faire beaucoup d’ateliers créatifs (pâte à sel, dessin, peinture, perles..) mais pas de couture car elle se dit très mauvaise couturière ! » C’est en classe de CM2 que la mère d’une de ses amies originaire des USA est venue à l’école lui faire découvrir une « activité patchwork » afin de confectionner un cadeau pour la fête des mères. « J’ai adoré ! J’avais en plus eu la chance d’aller chez cette famille où j’ai pu admirer de magnifiques couvertures que je n’avais jamais vu dans un foyer français auparavant. J’avais 10 ans, je suis tombée amoureuse du patchwork, mais je n’avais pas la possibilité (matérielle, financière, pas d’Internet) de poursuivre et d’en apprendre plus sur cet art, malgré plusieurs tentatives de couture (ratées) avec mes vieux vêtements. Il m’a fallu attendre d’arrêter mes études et de commencer à travailler pour me (re)mettre à cette passion bouillonnante au fond de moi. C’est-à-dire l’année dernière en mars ou avril 2016 à l’âge de 22 ans. »

« Ma passion pour le patchwork vient clairement de mon caractère frileux, aimant le cocooning et le confort, ainsi que l’amour des couleurs et la « fascination » que je peux avoir à les assembler ensemble à « l’infini ». »

 
kicoud

 

Des créations aux couleurs vives

Entre temps, Marie, alias Kicoud, a rencontré son conjoint de nationalité anglaise, ce qui lui donne la chance d’être bilingue et donc d’avoir accès à une large documentation Internet sur le sujet. Et elle a aussi hérité de son arrière-grand mère, une vieille machine à coudre ce qui lui a donné le courage d’en acheter une nouvelle et de se lancer vraiment !

Ses créations étaient plutôt orientées vers les enfants au début, avec beaucoup de couleurs vives, de mélanges, mais Marie a décidé de partir sur un nom plutôt jeune et frais en lien avec la couture pour pouvoir se démarquer sur le net. « Après pas mal de brainstormings et d’hésitations, j’ai décidé de garder le nom de Kicoud insufflé par mon cousin. »

Comme elle habite dans un petit appartement, elle considère son salon comme son atelier au moment où elle crée. « J’ai un grand bureau bien pratique pour coudre de grandes pièces. Ma collection de tissus et mes outils sont rangés un peu partout (là où je trouve ou crée la place). Je rêve souvent d’avoir une pièce dédiée à la couture ! Mais cet agencement m’oblige à savoir m’organiser et fait travailler ma mémoire. »

« Mes créations, je dirais qu’elles reflètent une synthèse de tout ce que je peux voir et percevoir dans la vie (surtout les couleurs). Un grand mélange à ma sauce de beaucoup de styles : le patchwork classique, le style bohême, scandinave, parfois rétro ou encore ethnique. »

Pour le moment il n’y en a qu’une matière qu’elle préfère travailler : c’est le coton. « Une matière naturelle qui offre tellement de possibilités et qui est facile à travailler. »

Côté inspiration, Marie part toujours de la couleur. « Une couleur en particulier va me donner envie de créer, un tissu de ma collection va me captiver…Cela ne s’arrête jamais, la seule limite est le temps. Sachant que pour faire un plaid de taille moyenne il me faut au minimum 20 heures de travail et que je confectionne durant mon temps libre (j’ai un travail « classique » à côté !). Je ne peux pas créer tout ce que j’aimerais. »

Bonne découverte de l’univers créatif de Kicoud !

separator

voir sa boutique en ligne    I     voir sa page facebook

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *