Découvrez l’univers Crochet/Couture de la Fabrikadine

Trentenaire mariée, mère de trois enfants (Clémence 10 ans, Marius 3 ans et Oscar 15 mois), et également belle-mère (Lucas 11 ans), Blandine vit sur Lambersart, à côté de Lille dans le Nord de la France. Elle a créé sa page Facebook La Fabrikadine (c’est également le nom de son compte Instagram). « Dine, c’est mon surnom. J’aimais beaucoup le terme « fabrique »; il me faisait penser à un atelier où les lutins confectionnent les cadeaux de Noël. C’est mon mari qui a trouvé la Fabrikadine et son idée me plaît, hop validé ! »

« Je n’ai pas d’atelier, je suis en congé parental. « La Fabrique à Dine » est dans la salle à manger pour toujours avoir un œil sur mes ouistitis. »

 

Une passion de toujours

Amoureuse de la nature, Blandine en a fait ses études d’aménagements paysagers qu’elle a dû arrêter à cause de soucis de santé avec une longue convalescence.
Elle aime mêler ses passions. Dernièrement, elle a crocheté des petits pots aimantés pour décorer son réfrigérateur. « Je suis une « touche à tout » qui n’a pas peur de se salir les mains. L’ennui, je ne connais pas ! »
Autodidacte, Blandine pense toujours avoir fait des loisirs créatifs. « Ma grand-mère maternelle a fondé une école de danse classique. Elle confectionnait les costumes avec des mères bénévoles, toute la famille mettait la main à la pâte. Elle m’a appris le crochet, le canevas, la broderie, la couture à la main… Lorsque j’ai eu 11 ans, le cancer l’a emporté… j’ai tout arrêté, abandonné dans la travailleuse que j’ai eu en héritage. À 30 ans, ma mère m’a offert ma première machine à coudre. Maintenant, on ne m’arrête plus ! »

« J’ai commencé l’aventure couture avec Edwige Foissac et son magnifique plaid patchwork de Mavada. »

Ses inspirations créatives

Il ne lui a pas fallu attendre longtemps pour qu’elle achète son premier livre de couture, Les sacs et pochettes à coudre de la petite Cabane de Mavada. « Je me régale ! »

Pour ses 31 ans, le coeur chargé en émotion, Blandine a ressorti son crochet. « Mon prochain achat sera sûrement le livre de Little Bichons. »
Depuis janvier, elle s’est lancée dans la création de vêtements. Elle conçoit sa garde-robe et celle de sa petite famille. « J’en rêve la nuit, je crée le jour ! Il m’est déjà arrivé de me lever en pleine nuit pour dessiner une idée. »

Bonne découverte de l’univers créatif de La Fabrikadine !

voir son site internet    I    voir sa page facebook

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *