L’atelier de Callirrhoé fait sa rentrée !

Elle a fait sa rentrée il y a quelques jours. Mathilde, 24 ans, est professeure des écoles en Savoie et elle adore depuis toujours les loisirs créatifs : découpage, pâte Fimo, couture, calligraphie, quilling, bijoux en liberty…

Elle fabrique par plaisir, pour s’occuper, et pouvoir offrir des cadeaux faits mains à son entourage. Ses élèves vont donc l’adorer ! Elle a créé sa page Facebook «L’atelier de Callirrhoé » par amusement, afin de pouvoir réunir des photos de quelque unes de ses créations et les partager aux personnes qui étaient intéressées de manière accessible.

« Le nom de ma page Facebook une connotation artistique et vient du grec ancien. »

Quand elle a cherché le nom de sa page, Mathilde aimait l’idée de pouvoir parler d’un atelier, ayant son petit coin à elle pour fabriquer ses petites choses, et elle avait envie d’utiliser un nom à consonance particulière.

« Callirrhoé est un nom féminin tiré du grec ancien. Plusieurs histoires autour de Callirrhoé existent dans la mythologie grecque, leur point commun est qu’à la fin de celles-ci, Callirrhoé se transforme en un fleuve qui prend son nom. Mais j’ai surtout choisi son nom car il désignerait une femme artiste (peintre et sculptrice) qui aurait vécue en -600. »

Sa mère lui faisait faire beaucoup d’activités manuelles pour s’occuper, elle l’a notamment initié au crochet, et sa grand-mère au tricot. Lors d’un voyage scolaire au lycée, Mathilde a découvert la pâte Fimo à partir de créations faits mains vendues sur un marché en Sicile. De retour en France, elle a fait quelques recherches et elle est allée acheter deux pains de pâte Fimo.

« Je suis partie à la recherche de livres sur le sujet. A l’époque, j’avais acheté là mon premier livre de Creapassions : Gourmandises à créer en pâte polymère. Je le feuillette encore avec délectation !

Et après, j’ai pu m’en procurer d’autres : Les bijoux tout en gourmandise de Lilli Prune. Après j’ai eu envie de tester la fabrication de porcelaine froide avec le livre Friandises à créer en porcelaine froide. C’était la folie des bijoux en bonbons, donuts et autres sucreries, je me suis régalée à en fabriquer. Et j’ai eu aussi envie de faire des petits personnages. »

« Le fait de pouvoir fabriquer des bijoux en pâte Fimo ou coudre des sacs, des accessoires, et maintenant des vêtements, me permet d’avoir des objets, des vêtements qui me correspondent ! J’ai beaucoup plus plaisir à porter quelque chose que j’ai fabriqué que acheté. »

Ayant toujours rêvée de faire de la couture, il y a 3 ans, Mathilde a découvert lors d’une braderie le fameux livre Creapassions « Sacs et accessoires à coudre de La Petite Cabane de Mavada« , elle n’avait pas encore de machine à coudre, mais cela a été la révélation ! « C’est grâce à ce livre et ses pas à pas que je me suis initiée à la couture seule dans mon petit atelier, avec le modèle de la trousse otarie ! »

Une chambre lui sert d’atelier avec son conjoint, deux parties bien délimitées ! D’un côté le bricolage de monsieur avec son aéromodélisme et ses peintures d’avions, et de l’autre beaucoup de couleurs : des tissus, plein de boîtes pour ranger tout le matériel nécessaire !

Pour ses créations, Mathilde fonctionne au coup de cœur. « J’aime beaucoup utiliser des couleurs vives et joyeuses, des tissus avec des animaux tous mignons, que ce soit gai ! »

Côté matières, elle n’a pas forcément de préférence, elle apprécie beaucoup le simili- cuir et les tissus plein de beaux motifs que lui offrent de nombreux magasins. « Difficile de ne pas craquer ! »

« J’adore l’univers de Disney et reste une grande fan, alors à présent que je commence à avoir un peu plus d’expériences, j’aimerais pouvoir créer autour de cet univers et de ses personnages pour développer mon « Disney Bound » (s’inspirer d’un personnage et de ses vêtements pour s’habiller avec des vêtements du quotidien). »

Côté coutures, elle a commencé à faire des déguisements Cosplay de personnages : Mama Imelda du film d’animation Disney-Pixar Coco, et Mérida, la princesse de Rebelle. « J’aimerais beaucoup pouvoir créer d’autres déguisements, la liste est longue ! »

Et ce qui est sa grande source d’inspiration et qui l’a aidé à se lancer dans ses fabrications et cousettes : ce sont les livres de Creapassions, « Et je le dis sincèrement, sans intention de vouloir faire de la publicité excessive !!! Vous avez pu le remarquer, effectivement je connais les livres de Creapassions et je suis avec beaucoup d’intérêt les nouveautés des collections.

Les livres que j’adore et que je conseille immanquablement à celles qui ont envie de coudre sont ceux de La Petite Cabane de Mavada, que l’on peut reproduire, puis décliner selon ses envies. C’est une grande source d’inspiration quand il s’agit de faire les cadeaux de Noël et autre.

Je sais que je trouverai toujours des modèles à ma portée à faire, et à modifier selon les envies ! J’ai eu aussi l’occasion de découvrir d’autres livres comme ceux d’Aurélie Chirouze, Virginie Jossome, Sarah Romero, ou encore pour le travail de la feutrine, Céline Daniel. »

Bonne découverte de l’atelier créatif de Mathilde !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *