L’histoire du wax ce tissu qui fait le tour du monde !

cover

Ce livre Wax & Co. Anthologie des tissus imprimés d’Afrique propose une véritable anthologie des tissus imprimés africains, avec plus de 250 échantillons présentés et commentés.

Pour la petite histoire…

L’anthropologue Anne Grosfilley raconte dans ce livre que le wax a en fait été mis au point par les Hollandais. A la fin du XIXe siècle, les colonisateurs anglais et hollandais de l’Indonésie s’inspirent du batik javanais, une méthode d’impression sur tissu. Les premières usines voient le jour en Grande-Bretagne. Mais très vite, les Hollandais perfectionnent la technique et industrialisent à grande échelle le wax qu’ils destinent d’abord au marché indonésien. Le tissu arrive au Ghana et séduit les Ashantis, une population locale puis les Nana Benz, des femmes d’affaires et commerçantes togolaises diffusent ce tissu en Afrique de l’ouest.

Aujourd’hui, il existe quatre sortes de wax : hollandais, anglais, africain et chinois. Le plus prestigieux est le wax hollandais fabriqué par l’entreprise Vlisco, fondée en 1846, avec plus de 300.000 motifs.

Depuis plusieurs années, ce tissu imprimé est célébré sur les podiums des grands couturiers internationaux.

Creapassions a même dans ses collections deux livres de couture sur le sujet Ti coud de Soleil (pour les enfants) et Mon dressing Ethnique (pour les adultes).

Si vous aimez ce tissu, regardez cette émission « c’est le Wax que je préfère !« . Et si vous êtes à Paris allez visiter l’expo qu’elle fait avec Stéphanie Ledoux et Maud Villaret à la librairie-boutique du Musée du Quai Branly jusqu’au 8 janvier 2018 !

2

Bonne découverte de la fabuleuse histoire du Wax !

separator

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *