La Fabrique de Boutons CREPIN PETIT depuis… 1873 !

« Ma Fabrique de Boutons » est le site de vente en ligne de l’entreprise CREPIN-PETIT SN. PME d’une quarantaine de personnes, situés dans les Hauts de France, plus exactement en Picardie, dans la petite commune de Bernaville. CREPIN-PETIT fabrique des boutons depuis… 1873 et fournit les marques de prêt à porter qui font le choix du Made In France : Lacoste, Petit Bateau, Le Coq Sportif, Sézane, Armor Lux, etc. Découverte aujourd’hui sur Creapassions de cette fabuleuse histoire qui va ravir les Fibulanomistes !

Une fabrication made in Picardie !

Les modèles à formes originales, notamment les boutons enfants, sont créés par les techniciens de l’entreprise grâce à un logiciel de conception par ordinateur. Les moules sont fabriqués en interne. Le polyamide est injecté sous pression dans les empreintes pour obtenir la pièce brute.

Les boutons tournés, sortis de l’atelier de tournage, ont un aspect de surface mat et présentent des micro rayures. Ils sont poncés et polis dans des tonneaux polygonaux. Les process et les temps de ponçage varient en fonction de l’aspect souhaité (mat – satiné – brillant). Les boutons sont mélangés à des cubes de céramique ou de bois et de la ponce en fonction du résultat escompté.

Les boutons peuvent ensuite être colorés par teinture en plongée. Les pigments utilisés répondent à la norme OEKO Tex qui bannit tout produit toxique, allergène ou contenant des métaux lourds. Chaque bain de teinture est contrôlé en nuance et en tenue. Un échantillon est prélevé et collé sur la fiche de contrôle.

Les graveuses laser (CO2 et YAG) sont alimentées à partir de bols automatiques. Les boutons passent devant un capteur qui vérifie que le bouton sera bien gravé sur sa face. Ils sont ensuite gravés et tombent dans des caisses placées sous la machine.

Enfin la technique de l’émaillage à chaud permet d’apporter une grande valeur ajoutée aux produits et les rendre vraiment uniques. La couleur est déposée à la main par des techniciennes expérimentées et minutieuses à l’aide de seringues pneumatiques.

Pour obtenir des aspects originaux (métallisé, céramique, paillettes, etc.), les boutons sont finalement peints avec des préparations réalisées dans nos ateliers. « Nous travaillons tout au long de l’année avec nos stylistes afin d’élaborer les nouvelles collections. De plus, nous avons également un bureau de développement qui nous permet de mettre en pratique les créations « théoriques » afin de les faire correspondre aux aspects « techniques » des process et des matières utilisées. »

Les équipes travaillent sur le développement de boutons pour qu’ils puissent accessoiriser tous styles de créations.

« Nous travaillons aussi bien sur des accessoires de prêt-à-porter haut de gamme, que pour de l’enfant ou du sportswear. D’ailleurs, nous avons des créations s’adaptant aussi bien sur les vêtements pour femme, pour homme ou pour enfants. De plus, nous avons également des clients qui utilisent nos boutons au-delà de la couture, pour des loisirs créatifs comme le scrapbooking ou la confection de bijoux par exemple ! »

« De nombreux types de boutons sont mis en vente sur la boutique Ma Fabrique de Boutons, à un prix vraiment très, très intéressant ! »

La société travaille énormément les matières, comme le plastique ou le nylon, des matières recyclées (par exemple, ils réutilisent leurs chutes de polyamide pour réinjecter de nouveaux boutons) mais aussi des matières naturelles comme la nacre, le bois, la coco ou le corozo (l’ivoire végétale) et des matières métalliques.

Il existe de nombreux boutons à coudre indémodables. « Si nous devions n’en citer que quelques-uns, je pense que nous choisirions les boutons de nacre, très bijoux. Mais aussi les boutons métal, que l’on peut notamment retrouver sur des blazers ou des vestes. Et enfin, évidemment, impossible de ne pas citer les boutons plats et ronds de petits diamètres, notamment pour les chemises, chemisiers ou polo. Pour ceux-là, de nombreuses matières sont fréquemment retrouvées, comme le plastique, la nacre et les matières naturelles. »

Les stylistes et le bureau de développement de la société suivent évidemment au jour le jour la mode du prêt-à-porter qui  permet à la société de proposer chaque saison des produits en adéquation avec leur temps.

« Mais nos clients sont également une source d’inspiration. En ce qui concerne la vente aux professionnels (et donc les futurs produits disponibles sur notre site), 60% de nos ventes sont des fabrications sur mesure, créées par nos stylistes en interne. Leurs équipes font un travail d’anticipation des tendances pour imaginer les collections un an avant leurs sorties. »

Actuellement CREPIN-PETIT SN  développe un nouveau type de lots de boutons sur son site www.mafabriquedeboutons.com Il s’agit de tubes de mercerie, lots de plusieurs dizaines de boutons identiques conditionnés en tubes. Ils proviennent de leur filiale allemande, AURA BUTTONS, disponibles en quantités très limitées, voire en tube unique !

« Nous pensons que les gens cherchent aujourd’hui un retour à certaines valeurs, et le fait maison en général et de plus en plus recherché. Un besoin de qualité, de traçabilité, mais aussi de local. La mode en toute logique est aussi touchée par cela. Cela se traduit entre autre par ce regain d’intérêt pour la couture.
Faire soi-même, avec des articles de qualité offre une confiance plus grande en ses vêtements. Avec nos produits fabriqués en France, et avec nos labellisations Oeko-Tex, nos clients peuvent retrouver cette qualité. »

Si vous le souhaitez, vous pourrez également retrouver un reportage vidéo sur la société ici : https://www.youtube.com/watch?v=9YALmXk2HCA ou encore ici : https://www.youtube.com/watch?v=9YALmXk2HCA

« Nous avons eu le plaisir de découvrir le site lorsque vous nous avez contactés. C’est une véritable mine aux trésors pour tous les amoureux de loisirs créatifs. Les livres Couture sont variés et nous espérons que nous petits boutons habilleront à merveilles sur les créations de vos lecteurs et lectrices ! »

Alors bonne couture avec Ma fabrique de boutons !

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *