Découvrez l’univers créatif DIY de Marion Romain

Marion a toujours été attirée par les activités manuelles, du dessin aux « bricolages des jours de pluie », quand elle était petite, et elle a gardé cet intérêt-là en elle. Après avoir hésité à faire des études artistiques, elle a finalement décidé de rester autodidacte, et elle a ouvert son blog Marion Romain en 2012, en se disant qu’il serait son laboratoire créatif, qu’elle y mettrait toute la créativité dont elle n’avait pas forcément besoin dans ses études. « Aujourd’hui, je mets beaucoup de coeur pour rédiger des articles qui puissent inspirer les autres et qui sait, inciter certain(e)s à oser se lancer. »

« Il y a un peu plus de deux ans, je me suis découvert une passion pour la broderie et la gravure (à peu près au même moment), et ces deux activités ont pris une place toujours plus importante sur mon blog et, par extension, dans mon quotidien. »

Elle rêverait de disposer d’un atelier dédié à sa créativité. Ce n’est pas encore le cas à ce jour, et, si ça n’est pas forcément un problème pour ses broderies, ça l’est davantage pour les impressions de ses gravures, qui nécessitent de la place pour entreposer les papiers, laisser sécher les tirages plusieurs jours, faire les mélanges de mes encres. « Je dispose de ma propre presse depuis peu, ce qui me rend encore plus impatiente de pouvoir laisser libre cours à ma créativité dans une pièce spécifique… sans devoir forcément tout ranger immédiatement ! »

Son style de créations est selon elle plutôt  naïf… à tendance british. « On me dit souvent que mes créations véhiculent de la poésie, et rien ne peut me faire plus plaisir. Dans mes broderies, je dessine régulièrement des personnages, souvent une jeune fille, toujours un peu la même, et je la mets en scène de diverses manières. A travers elle, je fais parler la grande enfant que je suis. » Elle aime bien y associer un petit animal, car elle aime broder ce genre de scène de complicité entre l’homme et l’animal. « Généralement, j’accorde un soin tout particulier à « habiller » mes personnages. Je les habille comme j’aime me vêtir moi-même, avec un petit côté preppy parfois, et en réfléchissant à des jeux de textures que la broderie pourrait me permettre d’explorer. J’adore travailler le vêtement. »

« Depuis que j’ai plongé dans le monde de la broderie et de la gravure, je dessine presque exclusivement par ces deux médiums. »

Marion dessine sur du tissu, et grave des plaques de linoleum, lesquelles lui permettent de réaliser mes linogravures. « Il y a beaucoup d’autres matières possibles pour la gravure, mais j’aime particulièrement le linoleum, que je trouve très doux à travailler. C’est ce qui m’a séduite immédiatement dans cette matière. »

Wes sources d’inspiration sont très larges, mais le dénominateur commun à toutes les créations de Marion est probablement le rythme des saisons. « Je suis incapable de dessiner des maillots de bain en hiver ! J’aime imaginer des personnages habillés de vêtements bien douillets pour la saison froide, des citrouilles, des renards et des feuilles mortes à l’automne, des fleurs au printemps, et des scènes plus ensoleillées en été. C’est très naturel ! J’aime aussi créer à partir d’époques qui m’inspirent, comme récemment, les années 20, qui ont donné naissance à une broderie de danseuse de Charleston. »

Récemment, son attention livresque chez Creapassions a été attirée par le livre Créez votre carnet de voyage, de Delphine Priollot-Stoclet, « que j’aimerais beaucoup offrir à ma nièce, à l’occasion d’un « voyage créatif » que nous ferions ensemble. Je vois beaucoup de créativité en elle, alors j’espère pouvoir réaliser cela un jour à ses côtés. »

Bonne découverte de l’univers créatif de Marion

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *