Meiko des créations couture au Luxembourg

Mariée et maman de deux enfants (une fille de 7 ans et un garçon de 1 an), Vanessa, 38 ans, vit à Luxembourg mais est originaire de Belgique, et plus précisément de Bruxelles. Depuis maintenant 5 ans, elle fait de la couture et alimente une page facebook Meiko Creations sur ses créations pour enfants.

« Le nom Meïko est venu d’un doudou que ma fille a eu à une époque. »

Meïko c’était le nom du doudou panda de sa fille qui l’avait au moment où Vanessa a commencé à découvrir le monde de la couture.

« Je ne voulais pas d’un nom en lien direct avec la couture et puis je trouvais que beaucoup de noms étaient soit déjà pris, soit un peu trop répandus. En discutant avec mon mari d’un futur nom, on s’est arrêté sur le nom Meïko. On aimait la sonorité, l’aspect universel et la référence familiale que nous seuls connaissions. »

C’est tardivement il y a 5 ans que Vanessa a découvert l’univers de la couture d’abord en autodidacte et récemment elle a pris des cours pour perfectionner certaines techniques.

« C’est le seul loisir créatif où j’ai accroché, c’est d’ailleurs devenu addictif ! Je pense tout le temps à des nouveaux projets, la liste s’allonge constamment et j’ai toujours envie d’acheter de nouveaux tissus.

C’est grâce à une amie qu’elle a d’ailleurs commencé à en faire.

« J’étais en admiration devant ses créations (l’atelier de Floranaé). J’avais une petite machine à coudre que je n’avais jamais utilisé et elle m’a encouragée à m’y mettre. Ma sœur coud aussi (Ambrouille). Finalement, j’étais entourée de gens créatifs, je ne pouvais que succomber à la tentation. Depuis, je ne m’arrête plus. »

« J’ai décidé de réduire mon temps de travail pour pouvoir coudre justement ! »

Chez elle Vanessa a une pièce supplémentaire dans son appartement qui lui sert de bureau et d’atelier couture.

« Avant que nous ne déménagions, je cousais dans le salon. La couture est un loisir très envahissant mais j’ai un mari très compréhensif et qui me soutient totalement. Par contre, je manque de place pour ranger tous mes tissus, j’en ai beaucoup de trop. »

Comme vous le verrez sur sa page, Vanessa aime créer des accessoires principalement des pochettes, des trousses, des sacs, des choses pratiques.

« J’aime aussi beaucoup l’univers de bébé, personnalisé : des couvertures, des doudous, des gigoteuses, des sets de naissance, etc. Je me suis mise plus récemment aux vêtements mais c’est encore tout un autre univers avec d’autres techniques et matières. Etant donné que j’ai deux enfants ayant des âges et centres d’intérêts différents, ça me permet de toujours créer de nouvelles choses pour eux. »

« Le monde créatif est sans fin ! »

Côté matière Vanessa aime travailler les simili-cuirs et les cotons.

« Il y en a de toutes les couleurs et de tous les genres. J’aime aussi le jersey depuis que je me suis achetée une surjeteuse. Là aussi, il y a des collections qui sont juste magnifiques. Finalement, c’est le temps qui manque pour pouvoir réaliser tout ce que je voudrais. »

Ses sources d’inspiration sont multiples. Comme vous sans doute elle utilise instagram et facebook qui sont une source infinie pour découvrir de nouveaux tissus, de nouveaux modèles, etc. Et ses enfants aussi.

« Ils ont toujours des envies ou des besoins. Ma fille choisit les tissus qu’elle veut maintenant pour les projets que je réalise pour elle. Et puis, je parle beaucoup couture avec mon amie de l’Atelier de Floranaé. C’est inspirant.

On échange sur des techniques, des tissus, des nouveaux modèles qu’on veut tester, des défis à relever…. Sans oublier que le quotidien est inspirant également. Quand on a une passion, l’œil s’aiguise et voit les petites choses du quotidien différemment. Je regarde les sacs des gens, les pochettes, les vêtements. Je me dis « tiens c’est pas mal ça, on pourrait le faire comme ça…. » »

Évidemment Vanessa connait bien les livres Creapassions et elle peut dire :

« Jen ai déjà une petite collection ! Il en manque toujours un ! J’ai découvert la collection avec les livres de La petite cabane de Mavada et Laëtibricole, des pépites pour les couturières débutantes qui aiment faire des accessoires. Les explications sont limpides. C’est très encourageant et motivant de commencer avec des livres comme ceux-là. »

Bonne visite au pays de Meiko Créations !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *