Allez Hop Hop Hop découvrez cette Miss de la couture

« Très » jeune quadra, maman de deux ados, Vanessa, Miss Hop Hop Hop travaille en foyer de vie auprès d’adultes ayant un handicap mental. La couture la suit jusqu’à son travail où elle anime occasionnellement une activité couture.

« J’ai une sclérose en plaques et c’est suite au diagnostic de celle-ci que je me suis achetée ma première machine à coudre et que je me suis intéressée à la couture, un peu comme un exutoire pour me libérer l’esprit. Aujourd’hui, j’aimerais coudre plus souvent mais je dois faire face à la fatigue provoquée par la maladie. »

« J’étais totalement novice en couture, je savais à peine coudre un bouton, je me suis énormément renseignée sur le net. J’ai visionné différents tutos sur YouTube en commençant par comment enfiler une machine à coudre. J’ai également appris de nombreuses techniques sur des groupes de couture Facebook où l’on échange nos idées et astuces couture. »

C’est en suivant plusieurs comptes de couture sur Facebook que l’envie d’ouvrir sa propre page lui est venue pour partager ses cousettes et connaître les réactions et remarques. Un compte Instagram a vite suivi par la suite.

« Hop Hop Hop c’est une « expression » que je prononce souvent, ça m’a d’ailleurs valu le surnom de Miss hop hop hop, par quelques personnes. Alors quand je cherchais un nom pour ma page et mon compte il m’est venu naturellement. J’aime ce nom plein de Peps, je suis une personne plutôt optimiste et enjouée, c’est pourquoi je trouve qu’il me représente assez bien. »

Vanessa a toujours aimé les activités créatives et les articles faits main. Elle adore flâner dans les échoppes de créateurs.

« Adolescente, ma grand-mère a tenté de m’initier à l’art du tricot, faute de pratique à l’époque, j’ai délaissé cette transmission de savoir, aujourd’hui qu’elle n’est plus là je le regrette.
À la naissance de mon garçon, j’ai fait aussi un peu de scrapbooking mais suite à un déménagement de région et à la naissance de ma fille, j’ai arrêté par manque de temps.
Aujourd’hui, je réalise également quelques bijoux et cosmétiques maison. Je cuisine beaucoup et j’aime tester de nouvelles recettes. Mais la couture reste ce que je préfère. »

« Je me suis très vite créée un petit coin couture dans la salle de jeux pour ne plus envahir le salon et avoir tout à portée de main, l’organisation et l’ordre n’étant pas vraiment mon point fort. Moi je suis plutôt bordélique et éparpillée, mais ça va, je le vis bien. »

Dans son petit bout d’atelier, comme elle aime l’appeler, Vanessa a tout son matériel, ses livres et ses patrons, une table de coupe et l’espace pour sa surjeteuse et sa nouvelle machine à coudre offerte par sa famille et ses ami.e.s pour son anniversaire.

« C’est un endroit cosy où je me sens bien. Mais mon rêve de couturière, ce serait d’avoir une pièce rien qu’à moi. »

Au début Vanessa faisait pas mal d’accessoires pour ses enfants ou pour offrir (snoods, trousses, sacs…), puis elle a cousu son premier vêtement, une robe pour sa fille et là elle s’est vraiment éclatée, voir l’avancement, découvrir de nouvelles techniques et la satisfaction (ou pas d’ailleurs) du vêtement fini.

« J’ai d’abord beaucoup cousu pour ma fille mais les exigences vestimentaires de l’adolescence ont eu raison des cousettes de maman. Alors je couds pour moi, c’est gratifiant de porter des vêtements que l’on a confectionné. J’aime beaucoup les patrons de Deer and Doe, de Louis Antoinette Paris ou encore de nouvelle créatrice comme Lysimaque-Sew. »

« J’adore les tissus au tombé fluide comme la viscose et le crêpe. Mais je marche beaucoup au coup de cœur et là peu importe la matière, je suis comme on dit « une addict-tissus ». Mes étagères regorgent de différents tissus, de la double-gaze au jacquard en passant par le jersey. »

Pour s’inspirer, Vanessa suit plusieurs pages et comptes de couturières qui l’inspirent tels que Les surprises de Louise, Des étoiles et des pois.

« Je me « promène » aussi beaucoup sur Pinterest où je trouve des tonnes d’idées. J’ai plusieurs livres Creapassions de Lætitia Gheno, Créations en couture pour p’tits loups et grands rêveurs, En pisteMinus. Et aussi deux livres d’Edwige Foissac, Sacs et pochettes à coudre et L’univers en couture de la petite cabane de Mavada. J’aime beaucoup les livres de Mavada car les explications sont clairs et très bien illustrées. »

Bonne découverte de l’univers créatif de Vanessa… allez HOP HOP HOP !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *