Ça va cartonner avec Munoz !

Diplômé des Écoles des Beaux-Arts de Toulouse et de Santa Cruz de Teneriffe (Espagne) ainsi que d’un Master II d’Ingénierie et d’Animation territoriale (Bordeaux III), et 30 ans d’expérience dans l’animation socioculturelle et les dispositifs Enfance et Jeunesse, Stéphane MUNOZ est devenu… Cartonniste – Créateur de mobilier en carton.

« Mon nom Stéphane Munoz – Cartonniste, est simple et pensé pour devenir une marque de fabrique, comme un tampon apposé sur mes créations. Un tampon à sec pour avoir juste le gaufrage, un clin d’œil à ma formation de graveur. »

« En 2007, c’est ma rencontre avec le carton que je pratique en autodidacte durant 12 ans, de plus en plus intensément, avant de m’engager dans une formation d’artisan cartonniste. »

Il a toujours gardé des liens étroits avec la création, dans son activité professionnelle. Il a développé des projets culturels et artistiques auprès du jeune public (arts plastiques, théâtre, danse, musique…etc) au sein du territoire sur lequel il travaillait.

« A titre personnel je me suis impliqué comme assistant auprès d’artistes de renommée internationale : Joël Hubaut (1999-2001), Jean-Pierre Raynaud (2001) puis comme scénographe auprès du Musée d’Art Ancien et d’Art Contemporain d’Epinal.

Mais surtout Jacques Villeglé (Fondateur du mouvement des nouveaux réalistes avec, Yves Klein, Jean Tinguely, Nikki de St-Phale, Harman, César, Raymond Hains, François Duffrène) pendant une dizaine d’années (19997-2007) avec lequel j’ai pu faire un tour de France des lieux de diffusion des musiques amplifiées ainsi que des lieux majeurs d’arts contemporain en France et en Europe (galeries, musées et centre d’arts) jusqu’à son exposition rétrospective au Centre Georges Pompidou- Beaubourg en 2008.

Aujourd’hui à 93 ans il continue sa carrière et son travail autour de son Alphabet Socio Politique, après avoir définitivement arrêter ses affiches lacérées trop fatiguant physiquement. Bien sûr, il continue d’exposer ses œuvres dans le monde entier.

Je dois beaucoup à ce grand Monsieur que j’avais rencontré sans qu’il le sache dans les livres d’histoire de l’art, à la bibliothèque des Beaux-Arts de Toulouse… »

En 2018, Stéphane décide de faire de sa passion son activité professionnelle, et de développer un projet professionnel tout en œuvrant à valoriser le carton pour rendre à cette matière ses lettres de noblesse, au-delà des aspects écologique et de recyclage.

« Orienté par Pole Emploi auprès de BGE, mon projet est un défi professionnel et personnel, que j’expérimente au sein de la Couveuse d’entreprise Altitude 47, depuis le 1er avril 2019 en espérant faire de ma passion… ma profession. »

Sur sa page Facebook Stéphane essaie de publier régulièrement ses créations… du départ du processus de création jusqu’à sa finition pour voir l’évolution du travail.

« Je ne montre pas tout car j’ai quelques précieux secrets d’atelier. Je partage beaucoup et suis également très régulièrement sollicité pour des conseils ou informations venant d’autres cartonnistes ou simple curieux. »

Son site internet est en construction, c’est Louise sa fille qui le réalise et le met en forme.

« Une chance c’est son boulot. Mes créations personnelles et des réalisations sur commandes y seront présentées, ainsi que des objets lampes, sac à mains, jeux, animaux, jeux pour enfants tableaux… et des sculptures 3D.

On pourra y télécharger des fichiers pdf prêt à imprimer pour être découpé et collé, des pépakura(s) (sculptures en carton) qu’on pourra réaliser accompagné par une « notice » pas à pas en images par des visuels. Enfin, une boutique en ligne où l’on retrouvera toutes mes réalisations. »

« Je fais du DIY depuis que je suis né… »

Depuis toujours Stéphane aime bien bricoler, faire des choses avec ses mains. Pourquoi le carton ?

« Pourquoi pas !? Plus que de technique, je parlerai plutôt de matière. Le carton on le trouve partout, c’est de la récup et du recyclage… Dans un premier temps j’ai utilisé le carton pour me faire mes propres meubles sur mesure…

et je suis tombé dedans sans pouvoir m’arrêter car le carton est très addictif, long dans sa mise en œuvre (notamment au début) mais surtout infini de possibilité. Par ailleurs, le carton que je récupère est un déchet qui est ma matière première pour la fabrication, c’est en le subliment qu’il devient un meuble, un objet, une sculpture pour au final ne plus être considéré comme une déchet. »

Son garage faisait office d’atelier, mais il a vite été rempli de stock de carton et de ses créations, Stéphane a donc investi ou « envahi » (selon qui en parle), la maison.

« Un ami garagiste m’a gentiment fait de la place dans une allée de son garage, j’y réalise également les pièces un peu trop imposantes pour mon atelier, j’y stocke également du carton et quelques gros meubles pas encore totalement terminés. Trouver un local atelier est devenu une nécessité pour moi. »

Il peut à peu près tout faire en carton… et souvent il répond à des commandes sur mesure.

« C’est tout l’intérêt, de mon point de vue car je ne fais jamais la même chose, et je n’ai pas de routine de création. J’essaie toujours d’aller un plus loin dans la réalisation à chaque nouvelle création, précision, finition, etc.  j’expérimente de nouvelles formes ou de nouvelles idées. Un petit faible pour l’art déco, mais mon style si je devais en trouver un ce serait le mixage ancien/contemporain. »

« Je ne travaille que le carton pour être précis le carton ondulé et surtout le double cannelure. »

Il existe plusieurs types de carton, le simple, le double, le triple ou encore micro cannelure, le carton alvéolé ou nid d’abeille, du carton dur ou du carton bois…. pour les plus courants, mais les fabricants de carton disposent d’une grande gamme de produits avec des caractéristiques techniques différentes. Pour Stéphane sa légèreté est aussi un avantage pour les transport notamment, mais il devient très très solide lorsque l’on commence à le plier et à l’assembler, le carton nid d’abeille de 1,5 cm supporte une compression de 30 tonnes au m² !

« Le carton est traité dès sa fabrication contre les champignons et insectes pour la bonne raison qu’il voyage dans le monde entier, celui que je stocke au grenier n’est pas plus attaqué par les souris, un vrai avantage ! »

Stéphane peut tout fabriquer à la main, avec des outils manuels (règle, cutter, équerre) et en utilisant 100% de carton recyclé. Pour les sculptures, le modèle est conçu grâce à un logiciel de dessin 3D puis déplié, en 2D. Souvent c’est la fin d’une création qui en amène une autre si Stéphane n’a pas de commandes sur son planning… « Ce qui est de plus en plus rare…et c’est tant mieux ! »

« A temps perdu sur mes loisirs, j’ai une passion pour les coffres-forts, j’adore en fabriquer. »

Parmi les créations que Stéphane adore faire : les coffres-forts.

« C’est la complexité qui m’intéresse car un coffre-fort en carton, d’abord c’est absurde, et ensuite c’est une grande réflexion et prouesse technique. Le dernier en cours, même le mécanisme à code est en carton, mais pour le moment il n’y a que la façade de porte, je n’ai pas eu le temps de continuer… il m’attend dans l’atelier. »

L’art l’inspire beaucoup. « J’essaie de m’inspirer des travaux d’artistes ou de choses simples glanées ici ou là… et je ne peux m’empêcher de temps à autre de revenir à mes amours d’antan auprès des affiches lacérées de Jacques Villeglé que je maroufle sur mes cartons. Car les affiches lacérées comme le carton sont très addictives et infinies de possibilités. C’est complexe l’inspiration ! »

Pour l’anecdote Stéphane ne semblait pas connaître les livres Creapassions mais en regardant les différents titres sur le site, il a découvert le contraire ! « Effectivement j’ai vu passé plusieurs de ces livres lors des réunions de préparation pour les structures d’animations et les activités manuelles à destination des enfants. »

Bon voyage au pays du carton avec Munoz !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *