Notre Scrapastuce Portrait – Le 8 décembre 2007

Direction le Beaujolais pour rencontrer Ana..

Pour la petite histoire…
Ana, 38 ans, maman de trois enfants de Manon (4 ans), Romain (2 ans) et Annaëlle (1 an), est chargée d’études dans le marketing, actuellement en congé parental. Elle habite au vert, dans le Beaujolais !
 

Une passion pour le scrap dit américain

Elle a commencé le scrapbooking fin décembre 2006 en parcourrant le blog d’une copine qui bricole beaucoup, notamment en couture et qui avait 6 ou 7 pages de scrap. « Jusqu’alors pour moi le scrapbooking, c’était le style européen, avec les pochoirs et les découpes. Et j’avoue que je n’accrochais pas du tout sur le scrapbooking, le serviettage, les perles etc… tout ça c’était du phénomène de mode et j’en avais une image de quelque chose de très ringard. Et les quelques pages de style américain (avec des embellissements) m’ont montré une autre facette du scrapbooking. J’ai trouvé cela joli, alors j’ai cherché un peu sur Google. J’en ai parlé autour de moi et là on m’a donné le lien référence pour moi, la révélation : Mcscrap (marie-christine) ».

Ce jour-là, comme elle aime à le dire, Ana a attrappé la fièvre scrappeuse ! «C’est devenu obsessionnel. J’étais en congé maternité et pendant quelques jours j’ai passé mes journées et mes nuits à parcourir les blogs pour m’émerveiller devant les créations des unes et des autres. Je pensais scrap, je mangeais scrap, je dormais scrap (ça n’a pas changé d’ailleurs!). J’ai découvert les cours en ligne de bernadine et commencé à acheter du matériel : j’avais trouvé mon idée de cadeau pour Noël pour les mamies : des petits cadres avec les photos des petits-enfants. Ma première page je l’ai faite en janvier 2007, un scraplift fou que j’ai tenté et je n’ai plus arrêté.»

Ce qu’elle aime dans le scrap
«Plein de choses ! J’aime l’idée de transmettre des souvenirs plus précis à mes enfants et mes petits-enfants que des photos délavées et pas classées dans un carton (j’ai peu d’albums dans ma famille, voire pas du tout) c’est-à-dire faire passer un trait de caractère, une date importante ou une anecdote. J’ai envie de laisser à mes enfants et petits-enfants une mémoire. Et l’idée que mes enfants disent un jour, « vous voyez c’est votre mamie qui faisait ça quand elle était jeune » me ravit.
Concernant la forme, Ana aime mixer les couleurs, les matières transformer, couper, embellir, tatonner faire défaire, refaire sans jamais que ce soit répétitif. « Je n’ai jamais accroché sur le tricot ou le point de croix par exemple, où le geste est peu ou prou toujours le même. En gros, j’aime la part de créativité quasi sans limite que le scrapbooking offre. Je dirais qu’il fait ressortir notre sensibilité artistique, celle qu’on n’a pas forcément réussi à exprimer autrement. J’ai longtemps dessiné, j’ai un peu peint, je me suis même essayée à la sculpture sans grand succès, j’avais l’envie, l’idée mais pas la technique. Avec le scrap, j’ai réussi à retrouver un peu cette expression artistique mais la technique m’a posé beaucoup moins de problème !»
 

Les techniques qu’elle apprécie le plus
Ana adore mettre de la couture sur ses pages, même si elle ne le fait pas si fréquemment à cause des enfants qui dorment et qu’elle scrappe surtout le soir. «Je me rends compte aussi que j’utilise énormément l’embossage à chaud et la peinture 3D. J’embosse des fonds de page avec des tampons. J’embosse mes chipboards. J’ai même embossé des fleurs Prima pour leur donner un effet particulier. J’aime beaucoup travailler sur canvas, que ce soit carton ou chassis toilé dont je travaille les fonds à la peinture à l’ancienne et avec des cires.J’aime user, vieillir les papiers et les photos également… En fait je crois qu’à part l’idée d’utiliser des pochoirs, j’aime vraiment tout en scrap ! C’est d’ailleurs mon gros problème puisque du coups j’ai bien du mal à me poser dans un style : tellement de tendances me plaisent. Je n’ai participé à aucun atelier, ni pris aucun cours. Du coup je me cherche encore, la question étant : ai-je vraiment envie de me trouver et m’enfermer dans une zone de confort ? Finalement explorer tous les styles m’oblige à sans cesse découvrir de nouvelles techniques, et peut être à ne pas me lasser (ce qui pourrait facilement m’arriver me connaissant).»

Ses sources d’inspiration…
Avec trois enfants, évidemment les sources d’inspiration sont quasi évidentes. «Si je voyageais plus, je crois que j’aurais plaisir à faire des albums de voyage. J’en fais un sur l’Andalousie (mes racines) que j’ai photographié en long et en large depuis toutes ces années où j’y vais en vacances. Aujourd’hui il me manque un vrai bon appareil pour avoir des photos qui m’inspirent plus encore.» Peut-être bientôt à Noël !  «Inspirants, simples à parcourir, concrets et en plus ils sont beaux, ces petits livres au format tellement pratique à prendre avec soi pour le feuilleter n’importe où. J’en ai plusieurs « de chevet » le «Scrap Créatif» et le « Scrap Les mini albums » de Karine Cazenave-Tapie, «Scrap Embellissements» et « Scrap du Shabby au Vintage » de la si sensible Prisca Jockovic, « Scrap Tampons » de Sandra Charbonnel et celui sur les encres d’Isabelle Norris, « Les encres : carterie et scrapbooking« . Ma collection s’étoffe au fil des mois ! »
A vous maintenant de découvrir le scrap d’Ana, et bon week-end,

Emmanuelle Prot
Directrice de la collection ScrapAttitude
epcreapassions@wanadoo.fr

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *