Les cousettes de Pralinette

Pralinette, c’est le surnom que Christelle a donné à sa fille chocolatée. C’est pour elle qu’elle a commencé à coudre. Quand elle a cherché un nom pour sa page facebook « Cousette & Pralinette », elle a eu envie qu’il y ait un peu d’elles deux.

« Cousette c’est moi Christelle et Pralinette c’est ma fille, mon mannequin, ma source d’inspiration. »

« Hormis les sous-vêtements et quelques basiques, je couds toute la garde-robe de ma fille. »

C’est en 2013 que Christelle a commencé la couture. Elle a d’abord fabriqué quelques bijoux, puis elle a commencé à coudre des fleurs en tissu pour les cheveux, des colliers en tissu et des cabas pour sa fille.

« J’ai pris goût à la couture. Je me suis ensuite mise à coudre des jouets, comme un couffin pour ses poupées ou une marelle. C’est à cette époque que j’ai acheté le livre de « Créations en couture pour p’tits loups et grands rêveurs« . La pochette de voyage pour les filles issue du livre a longtemps accompagné ma Pralinette dans nos déplacements. Depuis 2013, ma Pralinette ne reçoit que des cadeaux que j’ai confectionnés moi-même et il y a plein plein plein d’idées dans ce livre. »

Christelle a fini par se lancer dans la confection de vêtements. Et elle est devenue vraiment accro.

« Ma fille entre dans l’adolescence, mon style s’adapte à ses goûts. Je couds également mes vêtements et de plus en plus ceux mon chéri et de ses garçons. L’avantage quand on fabrique ses vêtements soi-même, c’est que d’une part le vêtement vous va comme un gant et qu’en prime, on choisit le style / la couleur / la coupe.

Ma Pralinette par exemple est très mince, avec des membres proportionnellement grands par rapport au buste. Je couds donc une à deux tailles de moins en largeur, je rallonge les manches et les pantalons. »

« Ce que je préfère c’est partir avec un tissu uni comme base et ensuite rajouter de la couleur : transfert ou broderie, coutures visibles avec fils de couleur contrastée, rajouter de faux passepoils, ou coudre des bandes de couleur sur les manches, rajouter une bande de couleur au niveau de la capuche, etc. »

Christelle a deux lieux de vie. Celui de le semaine professionnelle où elle n’a pas de pièce dédiée à la couture, c’est donc tout naturellement que son appartement s’est transformé en atelier couture. Elle coud sur sa table de la salle à manger. Le weekend, elle retrouve ses proches et son chéri.

« Dans notre maison, mon chéri m’a aménagé une petite pièce couture où je peux coudre sans envahir l’espace commun. Avec le fourbi qui y règne, c’est la pièce de prédilection pour les enfants lorsqu’ils font une partie de cache-cache. »

Le style évolue avec sa Pralinette. « Finis les robes qui tournent, les t-shirts trop mimis. Les vêtements doivent maintenant être « cools », donc beaucoup de hauts à capuches, des crops tops, tout ce qui fait « ado ». Les robes ne sont plus les bienvenues, sauf si elles sont moulantes. »

Les matières extensibles sont celles qu’elle préfère travailler, jersey et sweat principalement.

« Elles constituent la plus grande partie de notre garde-robe. Pour les vestes et manteaux, j’aime beaucoup utiliser du vinyle pour Pralinette, et du soft shell pour toute la famille. »

« Ma source d’inspiration c’est ma Pralinette »

Christelle avoue ne plus du tout faire les magasins, et elle est donc complètement déconnectée de la mode. Elle suit en revanche quelques groupes de couture sur facebook et des créateurs de patrons. « Ces derniers temps, j’ai la chance de recevoir régulièrement des tissus à coudre en vue de leur commercialisation.

 

J’aime bien le challenge de coudre un tissu que Pralinette n’aurait pas forcément choisi, et d’en faire un vêtement qu’elle apprécie. »

Bonne découverte de l’univers créatif de Cousette & Pralinette !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *