La couture made in Beaujolais d’Audrey !

Audrey, 35 ans, deux enfants de 9 ans et 4 ans et demi, a quitté l’Essonne il y a deux ans pour s’installer avec sa famille près du Mont Brouilly (dans le 69, le Beaujolais !). Elle a créé une page Facebook « Sagesse et candeur » car depuis quelques temps elle s’est installée en micro-entreprise afin de rendre la couture plus conviviale en animant des ateliers couture à domicile.

« Cette page me permet de partager mes réalisations principalement, mais parfois aussi les ateliers que j’anime. Je partage aussi mes autres centres d’intérêts, des petits bouts de mon quotidien que ce soit mes aventures culinaires ou touristiques, d’autres activités manuelles (crochet, tricot, origami…). »

Les prénoms de ses enfants l’ont inspirés, Sacha et Candice / Sagesse et Candeur, c’est un peu poétique non ?

De nature optimiste, à l’esprit ouvert, elle aime découvrir et partager, mais comme elle n’est pas une grande romancière et elle a préféré le format Facebook à un blog.

« Afin de dynamiser un peu ma page, j’ai décidé de publier un article par semaine. Je partage des tutoriels, un de mes livres, un patron (gratuit ou payant) c’est selon l’envie, la dernière confection qui est sortie de ma machine… J’essaie de montrer ma version de l’un des partages, un peu comme quand vous partagez les réalisations de vos ambassadrices lors de la sortie d’un ouvrage »

Le nom de sa page lui vient des prénoms de ses enfants. Et la définition de Sagesse lui convient un petit peu.

« Qualité de quelqu’un qui est averti dans ses décisions » et j’aime bien celle de la Candeur « Ingénuité excessive ».

Petite Audrey bricolait des bateaux avec les chutes de bois dans le sous-sol de son grand-père, un grand bricoleur avec beaucoup d’outillage. Elle a fait des scoubidous, des bracelets brésiliens en étant ado, pratique elle pouvait en faire partout en vacances, dans les transports, devant la télé (même en classe, sous les tables…).

« A 16 ans j’ai voulu me coudre des jupes mais je n’avais pas la patience, du coup j’ai mis de côté mes tissus pendant un temps. A la naissance de ma fille, la grand-mère de mon mari m’a prêté sa vieille machine à coudre pour, enfin, faire les ourlets sur une paire de rideaux. J’ai profité d’avoir la machine pour ressortir les tissus achetés à mes 16 ans et j’ai commencé à apprivoiser la couture, d’abord seule, puis avec des tutos trouvés sur internet.

Je suis devenue mordue de la couture, jamais complètement satisfaite de mes réalisations je continuais quand même. Mon mari, voyant que j’y prenais goût, m’a proposé d’acheter une machine plus récente à l’occasion de la fête des mères. J’étais fichue, je passais les siestes de ma fille à coudre, puis certaines de mes soirées… »

Quand elle ne peut pas emmener sa machine à coudre (en vacances par exemple), elle fait du crochet.

En crochet, Audrey fait surtout des amugurumis, mais elle expérimente d’autres choses pour savoir faire d’autres techniques. « Il faut que mes mains soient occupées à fabriquer, par exemple aux dernières vacances de la Toussaint, j’ai acheté un livre sur les Origamis et j’en ai fait quelques-uns. »

Pour le moment elle a aménagé un espace de travail sur une mezzanine, mais elle rêve d’une pièce entièrement aménagée avec une belle table de travail au centre, pour avoir de la place pour ranger tissus et accessoires, tables pour ses machines… « Le rêve de toutes les passionnées je pense. »

Dans ses créations Audrey aime mettre de la couleur dans les accessoires qu’elle réalise. « Par exemple le dernier sac que j’ai fait, il est en jean foncé sur l’extérieur et comme le rouge est ma couleur préférée, j’ai fait l’intérieur en rouge (tissu coup de coeur trouvé en vacances en Ardèche). L’extérieur était joli, mais fade/triste, j’ai sorti ma machine à découper le flex et deux fleurs de lotus sont venues habiller le sac ! »

C’est un peu cliché, mais ses enfants et son mari sont une grande source d’inspiration de création

Côté couture Audrey aime coudre un peu tout, le coton principalement, mais aussi l’enduit, le simili, le liège.

« J’apprivoise le jersey en cousant des vêtements à mes enfants. J’ai trouvé, il y a quelques temps, une sorte de papier à coudre je vais essayer prochainement de coudre un ou deux accessoires avec. Mon mari me donne parfois des idées de créations, je leurs demande parfois leur avis sur les matières/tissus/couleurs que je pense utiliser pour telle ou telle confection.

Parfois je les écoute, parfois je reste sur mes choix ! Ma fille est très demandeuse, et s’approprie souvent ce qui sort de la machine même si ce n’est pas pour elle ! »

Côté lecture, Audrey aime beaucoup les livres Creapassions. « C’est mon frère qui m’a offert mon tout premier en cadeau de Noël, le livre « En Piste ». Depuis j’ai acheté « Petites coutures pour filles« , « Minus » lors du Salon à Paris Porte de Versailles il y a deux ans, et « Jolis accessoires à coudre avec des chutes de tissus« .

Mais je connais également « L’univers en couture de la petite cabane de Mavada » il se trouve à la médiathèque de la ville d’à côté, et je vais sans doute acheter, avec mes sous d’anniversaire : « Couture pour petit mec ». Mon fils grandit et en vêtements type garçons c’est celui qui me plaît le plus.

Comme je vous suis sur Facebook depuis un petit moment je vois beaucoup de livres passer (j’ai même tenté ma chance à quelques concours, et posé ma candidature pour être ambassadrice!), et ils font envie. Les créatrices que vous publiez ont un univers propre à chacune mais moderne, coloré.. Vos livres sont beaux, clairs, colorés, modernes, faciles à lire et à regarder ! »

Bonne découverte du travail d’Audrey dans la Sagesse et Candeur !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *