Découvrez la couture de See U Sewn

 

Emilie, (presque) 35 ans, maman de Romane 7 ans et de Gabin 3 ans, a créé See U Sewn il y a 2 ans lors d’un changement radical de profession. Après 9 ans passés dans son entreprise en tant que chargée de communication, et surtout à la suite de la naissance de ses enfants, Emilie a eu envie et besoin de changer de vie.

« Depuis ce n’est que du bonheur ou presque : vivre de son activité c’est très dur, mais quelle expérience ! »

Travailler pour soi est selon Emilie « unique, gratifiant, motivant, captivant (même si c’est aussi totalement flippant après un CDI douillet). Bref, je suis ravie d’avoir sauté le pas ! »

Un univers simple et élégant

See u sewn c’est donc son univers couture simple mais élégant pour les enfants et leurs parents. Du coussin prénom, en passant par les gigoteuses, les tours de lit, les mobiles, les cubes d’éveil au cabas de plage, petite maroquinerie et chaussons en cuir Emilie est une touche à tout. « Cela me permet aussi de ne pas confectionner la même chose tous les jours, au risque d’être un peu lassant. C’est aussi important pour moi de ne pas coudre que pour les enfants, je varie les matières, les motifs. C’est très stimulant pour la créativité : réfléchir à de nouveaux produits, de nouvelles associations, de nouveaux montages… (j’aime bien me torturer l’esprit je crois !). »

« See U Sewn… j’aime bien le jeu de mot avec le clin d’œil à la couture en anglais. »

Emilie le reconnait : elle a eu du mal à trouver un nom. « Déjà parce que je ne pensais pas que ça allait se transformer en petite entreprise et ensuite parce qu’il y a pléthore de blogs et/ou marques de couture et que trouver un domaine libre a été une vraie bataille ! j’aurais adoré appeler la marque « Cœur de beurre » , ma grand-mère nous appelait comme ça et j’adorais. Visiblement cette expression n’était pas que la sienne puisque le nom était déjà pris (zut !). » Le nom c’est aussi un petit clin d’œil à son tout petit garçon, grâce à qui finalement tout ceci a commencé. « Je lui ai dit que l’on se reverrait (mais je lui ai précisé dans longtemps) alors c’est une façon de me souvenir de ma promesse. Après tout, il a changé ma vie, mon quotidien ne serait pas celui-ci si cette grossesse avait suivi un cours normal… alors ma passion, mon nouveau métier et bien d’autres belles choses encore je les lui dois. »

Emilie s’est donc mise à la couture à un moment où il était indispensable qu’elle s’occupe les mains et l’esprit. « Nous avons en effet perdu notre second enfant lors de la grossesse… J’étais donc en arrêt, le ventre vide, la larme à l’œil et la colère en bandoulière : j’ai appelé ma sœur, Aude, à la rescousse ! Elle est, depuis toujours, la manuelle de la famille et s’était fait offrir une machine à coudre pour son anniversaire. Je lui ai demandé de me montrer comment faire… c’était le 4 janvier 2014 et depuis la couture n’a plus quitté mon quotidien ! »

« Au début je parcourais tous les blogs possibles, j’étais toujours en quête d’un nouveau projet, j’avais besoin de coudre comme d’autres ont besoin de faire du sport : on est d’accord, la couture pour se faire une silhouette de rêve ça ne marche pas des masses mais on peut faire ses vêtements soi-même et ça, ça déchire ! »

La genèse du projet

Au début Emilie était tellement enthousiaste qu’elle ne publiait plus que de la couture, ou presque sur mon profil facebook. Et c’est là qu’elle a commencé à avoir des commandes, de la part de ses amies, puis de leurs sœurs… « Jusqu’à ce que je lance une page facebook dédiée en octobre 2015. A l’époque j’étais en congé parental et je profitais de cette parenthèse à fond avec mes enfants. J’étais encore loin d’imaginer que j’allais me lancer à 100% … et puis l’idée a germé, avec les commandes qui s’enchaînaient. J’ai finalement franchi le pas en juin 2015, quand j’ai quitté mon entreprise. »

Chez elle elle a un espace dédié sous les toits. « C’est l’Homme de mon cœur qui a aménagé cet atelier parfait à mes yeux, et qui m’a fait une table de coupe mobile grâce à une grande planche et deux meubles du Suédois ! Je m’en sers au quotidien, j’en suis fan. Mon atelier je l’aime d’amour ! Il est sans dessus dessous du lundi midi au vendredi soir mais c’est pour mieux l’apprécier quand je range tout en fin de semaine. Je suis du genre à m’étaler quand je couds, et je garde tout : les petits bouts de tissu, de cuir, de thermocollant, de ruban, de flex…j’en ai des caisses pleines ! (Marie-Econome bonjouuuur)(mais ça peut toujours servir !). »

« Mon style couture  est simple, mais qu’il comporte des détails, des petits plus qui le font bien : une surpiqûre, un passepoil, de belles matières.

Il en faut peu pour être heureux, non ? »

 

Ses inspirations créatives

Comme vous le verrez Emilie n’est pas très exubérante dans le choix des couleurs. Elle associe souvent un tissu à motif « fort » à un uni ou à motif avec peu de couleurs. « Non que je n’aime pas les univers très colorés, au contraire, mais je ne sais pas faire aussi bien, aussi joli que ce que je vois dans ce genre. Mon cerveau fait un blocage dans les associations je crois, je n’arrive tout simplement pas à « lire » le rendu s’il y a trop de couleurs, de matières… donc je fais simple, efficace et élégant, toujours ! »

Elle est absolument fan du cuir. « Si je ne suis pas croyante pour deux sous (oui j’aime utiliser des expressions de derrière les fagots !), je crois fortement au patrimoine génétique ! Mon grand-père fabriquait des chaussures, des Clarks précisément. Alors le cuir, il connaissait… il est parti avant que je ne me découvre cette passion, mais ma Maman dit qu’il avait une façon particulière de toucher les peaux qu’il transformait : je fais pareil. Je peux sentir, caresser, observer une peau pendant de longues minutes, tout en imaginant ce que je vais en faire. »

Côté matières elle aime également travailler le Liberty, mais elle le travaille de moins en moins. « Son coût est un vrai frein, même s’il est indéniable que les motifs sont incroyables… Je cherche aussi désormais, et exclusivement, des tissus qui sont labellisés Oeko Tex, ou mieux, carrément bios ! »

« Comme toutes les mamans, je m’inspire de mes enfants… mais pas que ! La vie quotidienne, mes envies, mes rêves, on peut trouver l’inspiration dans tout ou presque. »

Pour créer Emilie suit aussi des créatrices et celle qui lui a donné envie de coudre des sacs c’est Edwige Foissac. « Je suis aussi absolument sous le charme de l’univers coloré et enchanteur de Laëtitia Gheno. Pour l’élégance, le raffinement, la technique aussi j’aime suivre le travail de Joanna, alias FikOu miKou. »

Et évidemment elle connait les livres Creapassions. « J’ai débuté avec eux ! Cartables et sac à dos, Tout un monde de couture pour nos petits lutins, Les Minus et Mes modèles de couture, merveilleux livre de Sophie de Luzan) ».

Bonne découverte de l’univers créatif de See U Sewn !

voir sa page facebook

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *