La bonne fée créative SoDreamyDolls en Corse

Direction le Cap Corse pour rencontrer dans son atelier créatif Sonia, 31 ans, qui vit avec son compagnon, leur fille de quatre ans et leurs animaux (2 chiens, une chatte et une lapine). Elle a créé sa page facebook SoDreamyDolls il y a bientôt deux ans pour aider une association animale de l’île («animaux en détresse») et elle leur verse une partie des revenus de ses créations.

La création dans un véritable atelier de curiosité

SoDreamyDolls c’est « So » pour Sonia et « Dreamy » car Sonia signifie «rêve».

« C’était joli, ça sonnait bien mais So Dreamy c’est courant comme expression. J’ai alors pensé à l’une de mes passions : les bjd (ball jointed dolls) et me voilà avec mon nom complet ! »

Elle crée depuis le collège où elle a commencé le dessin jusqu’à la fin du lycée. À la fac elle s’est mise à la calligraphie. Après ça, ayant été nounou à domicile et avec du temps libre, elle s’est mise à la couture à la main.

« C’était il y a neuf ans déjà. Et depuis étant de nature très curieuse, j’ai testé énormément de techniques différentes : le modelage en pâte polymère, la peinture, la création de bijoux fantaisie, la résine, la sculpture, le tissage, les miniatures, la broderie, la gravure et je dois en oublier je suis sûre ! »

Elle travaille dans un atelier, sa grotte !

« Après la cuisine, coincé entre le petit salon et la buanderie, j’ai installé mes bureaux dans cette pièce sombre, mon PC, mon cabinet de curiosité comme je l’appelle. J’ai un meuble de rangement avec ma machine à coudre dessus, un bureau pour mon PC, une zone assemblage/bidouillage, une zone quand je résine, et derrière moi un mur de 4 m quasiment recouvert d’étagères de tissus. J’adore les fausses fourrures dont je me sers presque pour tout ! Mais pas que. »

Un jour une personne  lui a dit quelque chose qui l’a énormément touché :

« Je n’aime pas particulièrement vos créations, mais on reconnaît votre travail, au premier coup d’œil on sait que c’est vous ! ». « Que l’on aime ou pas mon travail n’est pas ce qui m’importe. Tout ce que je réalise, je fais en sorte que se soit unique et différent, je ne vois pas l’intérêt de créer si c’est pour me noyer dans la masse, ce n’est pas ma vision de la créativité. Maintenant si je dois vraiment mettre des mots sur ce que je réalise je dirais, décalé, mignon, curieux, personnel. »

La résine c’est féérique

Pour tout ce qui modelage/sculpture, Sonia utilise de la Prémo sculpey qui est très souple.

« Un souci d’hyperlaxité ne me permet pas d’avoir assez de force dans les mains et les doigts pour la Fimo » Mais elle aime de plus en plus travailler la résine. « Les possibilités infinies avec ce produit me comble de joie. Je suis constamment à tester de nouvelles choses avec. »

Pour s’inspirer SOnia va 60 % du temps sur Pinterest mais depuis peu elle navigue aussi sur Instagram où elle suit des comptes de créateurs russes d’artdolls et de peluche, des comptes plus ésotériques aussi, et tellement d’autres…

Évidemment Sonia connait les livres Creapassions.

« Je n’en ai qu’un (Doudou des îles), mais plein d’autres me font de l’œil, en particulier ceux sur la couture de peluches et doudous. La seule raison pour laquelle je ne les ai pas encore, c’est parce que j’aime créer mes propres patrons de peluches. »

Bon voyage au Cap Corse dans l’univers féérique de SoDreamyDolls.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *