Tendance : peindre les fleurs à l’aquarelle

Les pivoines, les renoncules, les magnolias… ces derniers mois, de véritables coins de paradis ont inondé la toile et les réseaux sociaux ! Il semblerait en effet qu’il y ait un véritable revival de la peinture de fleurs à l’aquarelle, notamment chez la génération des 25-35 ans. Qu’est-ce qui fait le succès de ce type de peinture ? Comment se lancer dans cette technique ? Quelles sont les astuces à connaître ? Retour sur cette tendance à laquelle il est difficile d’échapper…

tendance de peindre des fleurs en aquarelle
Un vrai engouement

De la légèreté, de la douceur, de l’espoir aussi… Les fleurs représentées à l’aquarelle véhiculent une sensation d’apaisement très agréable dans notre quotidien. On peut ainsi parler d’un art relaxant, aussi bien durant la pratique qu’a posteriori, dans le simple exercice de la contemplation. Il est aussi magique pour qui s’y adonne, que de voir fusionner les pigments et de créer des dégradés, des nuances, ainsi que des contrastes.

Et si la représentation de fleurs revêt un tel succès, c’est peut-être parce qu’il s’agit d’une bonne porte d’entrée pour débuter en aquarelle. Les personnages, ou même les paysages ne sont en effet pas forcément faciles d’un premier abord. L’inspiration peut se faire lors d’une balade, en récoltant les fleurs trouvées sur son passage, ou bien grâce aux livres et aux réseaux sociaux des fleuristes.

En pratique !

La clé réside sans doute dans un seul mot : la pratique ! Investissez avant cela dans un bon matériel : une palette de couleurs, un pinceau plat, un pinceau rond et du papier qui absorbe bien l’eau d’au minimum 250 g. Offrez-vous par exemple un petit carnet (Sketchbook) dont vous aimez le grain et la qualité : vous apprécierez de vous y consacrer. L’important est ensuite de prendre du plaisir en vous amusant avec les formes et les couleurs vives.

Par quel type de représentation débuter ? Il n’existe aucune règle et il peut s’agir de couronnes, de bouquets, d’initiales fleuries… Dans tous les cas, si vous découvrez cette technique, prenez du temps pour vous familiariser avec vos pinceaux et votre palette. Remplissez ainsi votre carnet de fleurs de tailles variées, allant des tons clairs aux plus foncés. Variez les végétaux et ne vous limitez pas à une seule catégorie, par exemple les roses. Dirigez-vous ainsi vers les coquelicots, les tulipes, les iris au gré de vos envies… jusqu’à inventer vos propres végétaux !

La tendance des fleurs en aquarelle

Les ouvrages artiste academie
Quelques astuces

Dans son livre L’aquarelle avec Charlotte Smith, l’artiste conseille de ne pas abandonner trop tôt. “Il faut accepter que l’on ne peut pas tout contrôler avec l’aquarelle ; c’est elle qui décide de la forme finale de son illustration”.

Lâcher-prise : voici une formule-clé de l’aquarelle, qui doit vous permettre d’assouplir vos gestes, de décoller votre coude de la table et de relâcher votre poignet. Car l’art de l’aquarelle se fait sans contrôle et en toute spontanéité. Ne cherchez pas nécessairement le réalisme, n’ayez pas pour volonté de reproduire exactement une photo de fleurs que vous aimez particulièrement. Au contraire, observez-la, inspirez-vous, puis essayez de vous en éloigner pour réaliser votre propre composition.

Après les fleurs, n’hésitez pas à vous donner un autre challenge en les associant à un autre sujet phare cher à l’aquarelle… les oiseaux !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *