In VI. NO couturas en Gironde !

Originaire de Bretagne, Virginie, 37 ans, 3 enfants (Vianey 11 ans, Clélie 8 ans et Liam 6 ans), est installée il y a deux ans, avec son conjoint, en Gironde précisément à Montalivet dans le nord Médoc. « Nous avons choisi ce coin pour la douceur de vivre et la plage ! Je travaille chez une paysanne boulangère, en agriculture biologique, en tant qu’employée polyvalente. Je m’occupe de la vente à la ferme, de la vente sur les marchés locaux (d’ailleurs, n’hésitez pas à m’aborder si vous me voyez pendant vos vacances !), des espaces verts de la ferme, je conduis un tracteur régulièrement ! J’ai également été formée en interne à la production de pain au levain, j’aide donc mes collègues boulangers quand ils en ont besoin (pétrissage, façonnage, cuisson au four à bois….). J’ai un métier qui me plait, en accord avec mes principes de vie. » Elle a créé par ailleurs une page Facebook et un compte instagram (Vi.nodoporto) pour parler de ses passions créatives.

« Mon pseudo VI. NO est tout simplement les 2 premières lettres de mon prénom et de mon nom! Je trouve ça rigolo que ça veille dire vin, boisson que j’aime bien déguster (avec modération évidemment !). »

La genèse du projet

Il y a 6 ans elle a commencé la couture après l’achat d’un vieux camping-car, dont les rideaux et coussins étaient à refaire. « Nous avions fait faire un devis chez une professionnelle, et nous avions failli nous étrangler en voyant le tarif… qui équivalait au 1/3 du prix d’achat du véhicule ! J’ai donc acheté une machine à coudre Singer à 150 €, du fil, du tissu, tout le nécessaire et en avant la musique ! Je ne me suis plus jamais arrêtée de coudre ».

Elle a essayé le crochet, mais elle n’a pas réussi à s’y mettre, « ça me demande trop de concentration… pareil pour le tricot alors que j’adorerais me faire des gilets et des chaussettes, le temps me manque ! » Elle va voir si la broderie lui convient. « On voit tellement de jolies choses sur les réseaux sociaux que ça me donne envie de tenter ! »

Chez elle, Virginie n’a pas d’atelier, mais un « coin couture » dans le salon. « A la base, c’est un renfoncement avec plusieurs étagères ! J’ai enlevé les 3 plus basses afin d’y glisser mon bureau avec ma machine à coudre. Pour avoir « un peu » de rangement, j’ai gardé les étagères supérieures et j’ai cousu un petit rideau qui cache le bazar quand on a des invités ! Au grand dam de mon conjoint, j’ai aussi investi plusieurs placards de notre chambre pour ranger mes tissus! Bref, je m’étale, je m’étale…. »

« Je couds principalement la garde robe de mes enfants et la mienne. »

 

Des créations simples et efficaces

Chemises, pantalons, t-shirts, sweats, salopettes, jupes, robes, culottes…. A part les manteaux, tout y passe ! Virginie aime aussi coudre des accessoires (sacs et trousses surtout) pour gâter son entourage et les copains/copines de ses enfants.

Ses réalisations sont « simples et efficaces » c’est ce que l’on lui dit souvent d’ailleurs ! « En vêtements, j’aime les coupes assez classiques, les basiques à décliner de différentes manières, en changeant simplement un détail, une matière…. Je trouve cela vraiment génial de pouvoir offrir un cadeau « home made » personnalisé, soit avec un tissu à motif, soit grâce à ma machine de découpe (la Silhouette portrait) et utile surtout ! J’essaie toujours malgré tout de ne pas tomber dans les clichés de la personnalisation, d’être toujours un brin décalée, mais toujours pertinente ! »

Sa machine, une Pfaff passeport 2.0 lui permet aussi de faire de nombreux points de broderies, qu’elle utilise de plus en plus, pour souligner une couture, égayer un ourlet…. « Je suis une fan absolue des surpiqûres, surtout sur les pantalons ! »

« Comme dans mon travail, je suis très polyvalente question matière ! »

 

Ses inspirations créatives

Elle coud aussi bien du jersey que du simili. « Je n’ai pas vraiment de matière préférée. Quand j’ai voulu changé de machine à coudre, je me suis posée la question de la pertinence d’un achat de surjeteuse et au vu de ce que je cousais, aussi bien des accessoires que des vêtements, l’achat d’une MAC plus perfectionnée me semblait évident. Je ne regrette toujours pas ma décision ! »

Elle s’inspire beaucoup de ce qu’elle voit dans la rue, dans les vitrines, ce que les gens portent…. « Je regarde souvent les habits des femmes, des filles et me dis :  » tiens je pourrais faire cette robe en partant ce tel patron ».… Elle va aussi beaucoup sur instagram. « Le fait de pouvoir suivre plein d’univers différents, sans forcement parler de loisirs créatifs, est également très inspirant. Cependant, la principale source d’inspiration est « LE » tissu. Je vois assez rapidement en magasin ce que je ferais de tel ou tel motif, à quelle coupe, quel patron l’associer et bien que mon cher et tendre soit souvent sceptique en voyant mes choix et en entendant ce que je compte en faire, il est généralement surpris du résultat porté ! »

Bien sûr Virginie connait les livres Creapassions. « Les livres couture de Mavada sont parfaits pour débuter, et son univers est vraiment chouette ! »

Bonne dégustation de l’univers créatif de VI. NO !

voir sa page facebook     I     voir son compte instagram

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *